Le WTTC annonce un plan international pour sauver le secteur des voyages

Le WTTC (World travel and tourism council – Conseil mondial du voyage et du tourisme) espère, au terme d’une campagne de lobbying intense, parvenir à un consensus international pour l’adoption d’un plan destiné sauver l’industrie mondiale du voyage qui traverse la plus grave crise de son existence.

Le World Travel & Tourism Council est un forum pour l’industrie du voyage et du tourisme. Il est composé de membres de la communauté mondiale des affaires et travaille avec les gouvernements pour sensibiliser à l’industrie du voyage et du tourisme. Et ces derniers mois, le WTTC n’a pas ménagé ses efforts. Après de nombreuses réunions avec les gouvernements du monde entier et une lettre, signée par 120 patrons de grandes entreprises privées, adressée aux chefs d’État du G7, un accord international pourrait voir le jour afin de sauver le secteur. Cela porte, en premier lieu, sur les contrôles aux frontières, les tests de dépistage et les mises en quarantaine. Le Conseil souligne l’urgence d’un consensus international sur les tests rapides pour les voyageurs, afin de rétablir la confiance et la sécurité.

L’Union européenne devrait approuver un accord international lors de la réunion des ministres du tourisme de la région le 28 septembre, et plus largement au sein du groupe des pays du G20 début octobre.

L’accord devra définir un consensus international sur les protocoles de tests pour les passagers, avant le départ et leur non mise en quarantaine. Une norme commune de niveaux d’alerte fait également partie des priorités afin classifier les destinations en fonction du nombre de cas de Covid-19. L’accord devra également faciliter la mise en place de « bulles de voyage » pour relancer les vols internationaux et les voyages d’affaires.

Chaque année, les voyages d’affaires internationaux représentent plus de 272 milliards de dollars. Les compagnies aériennes internationales et les entreprises du secteur du voyage et du tourisme sont fortement dépendantes de ces déplacements professionnels, en particulier sur les liaisons transatlantiques très compétitives.

Pour Gloria Guevara Manzo, présidente et directrice générale du WTTC, des « protocoles internationaux convenus sur les tests des voyageurs au départ pourraient être la clé de la suppression des restrictions de voyage dévastatrices, qui ont affecté la confiance des consommateurs dans les voyages et entravé les espoirs d’une relance économique qui est nécessaire. de toute urgence. »