Les certificats sanitaires européen et britannique compatibles avec l’IATA Travel Pass

Les certificats numériques Covid de l’UE et du Royaume-Uni peuvent désormais être téléchargés dans l’IATA Travel Pass, comme preuve vérifiée de vaccination pour les voyages. L’IATA estime que le système européen fait ses preuves et que l’OMS doit revoir ses travaux visant à élaborer une norme sanitaire mondiale.

Les certificats numériques Covid de l’UE (DCC) et du Royaume-Uni (UK NHS Covid Pass) sont désormais compatibles avec le Travel Pass de l’IATA (association internationale du transport aérien). Ce dernier agit comme tiers de confiance entre les gouvernements, les compagnies aériennes et les laboratoires, garantissant la fiabilité des informations sur le statut sanitaire des voyageurs. Les compagnies aériennes et les autorités de contrôle des frontières ont ainsi l’assurance que le certificat qui leur est présenté est authentique et appartient à la personne qui le présente.

« Les certificats de vaccination COVID-19 sont de plus en plus souvent exigés pour les voyages internationaux. Le traitement des certificats européens et britanniques par l’intermédiaire de notre Travel Pass constitue une avancée importante, offrant commodité aux voyageurs, authenticité aux gouvernements et efficacité aux compagnies aériennes« , se félicite Nick Careen, premier vice-président de la sûreté et de la sécurité des opérations de l’IATA.

Pour les acteurs du secteur aérien, l’harmonisation des normes est essentielle pour soutenir le redémarrage de l’activité, éviter les files d’attente inutiles dans les aéroports et garantir une expérience fluide aux passagers. L’IATA salue ainsi le travail accompli par la Commission européenne pour avoir développé son système DCC en un temps record, et ainsi normalisé les certificats de vaccination numérique à travers l’Europe.

Constatant le succès du système européen, l’IATA exhorte l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à revoir ses travaux visant à élaborer une norme mondiale pour les vaccins numériques. « En l’absence d’une norme mondiale, il est beaucoup plus difficile pour les compagnies aériennes, les autorités frontalières et les gouvernements de reconnaître et de vérifier le certificat de vaccination numérique d’un voyageur. L’industrie contourne ce problème en développant des solutions qui peuvent reconnaître et vérifier les certificats de chaque pays. Mais il s’agit d’un processus lent qui entrave le redémarrage des voyages internationaux. En l’absence d’une norme de l’OMS, l’IATA demande aux États extra-européens d’examiner de près le DCC de l’UE, qui est une solution éprouvée, conforme aux directives de l’OMS, et qui peut contribuer à reconnecter le monde« , a poursuivi Nick Careen.

A noter que plus de 80 compagnies aériennes ont annoncé avoir testé le Travel Pass de l’IATA, dont Air France. Et l’application est acceptée par un certain nombre de gouvernements, dont l’Arabie Saoudite, Singapour et le Panama.