Les compagnies aériennes demandent « à genoux » l’aide de leurs passagers

681

Les transporteurs aériens lancent un appel à l’aide en direction de leurs clients qui demandent le remboursement de leurs vols annulés en raison de l’épidémie de coronavirus.

« Nous demandons de l’aide aux passagers… c’est vrai, et nous le faisons à genoux« , a déclaré le président de l’Association internationale du transport aérien (IATA), Alexandre de Juniac, sur la chaîne de télévision française BFM Business.

Les restrictions de déplacements liées au coronavirus ont contraint la plupart des vols à rester au sol et le transport aérien se redresse lentement, mettant les compagnies aériennes dans une situation financière périlleuse.

En vertu de la législation européenne, les compagnies aériennes assurant des vols à destination et en provenance de l’Europe sont censées rembourser les passagers en cas d’annulation d’un vol dans un délai de deux semaines, mais avec le soutien de la France et de plusieurs autres pays, les compagnies aériennes offrent des bons d’échange ou font parfois attendre les clients beaucoup plus longtemps pour récupérer leur argent.

Des associations de consommateurs ont crié à la faute et la Commission européenne a ouvert une procédure contre dix États membres de l’UE, dont la France, pour non-respect de la réglementation.

M. De Juniac a déclaré que le secteur essayait toujours de convaincre la Commission européenne de l’autoriser à utiliser des bons d’achat ou de lui donner plus de temps pour rembourser les passagers.

« Pourquoi demandons-nous cela ? Ce n’est pas pour le plaisir. Notre métier est plus de choyer les passagers que de leur poser des problèmes, notamment financiers », a-t-il déclaré.

Mais « la trésorerie des compagnies aériennes est dans une situation apocalyptique », a-t-il ajouté.

L’IATA a déclaré le mois dernier qu’elle s’attendait à ce que les compagnies aériennes du monde entier subissent cette année des pertes de 84 milliards de dollars en raison de la pandémie de coronavirus.

Si peu ont fait faillite jusqu’à présent, les compagnies aériennes ont commencé à se défaire de dizaines de milliers d’employés et plusieurs pays sont intervenus pour aider ou sauver les transporteurs.