L’Ile-de-France et les Hauts-de-France échappent au confinement total

Pas déplacements de plus de 10 km sans attestation pour motif professionnel ou impérieux dans 16 départements, c’est la principale mesure annoncée par Jen Castex jeudi soir.

Dans son allocution du jeudi 18 mars, le Premier ministre Jean Castex a dressé un tableau sanitaire de la France dégradé, n’hésitant pas à parler de « 3ème vague ». En effet, il a précisé que 30.000 cas supplémentaires avaient été constatés dans le pays le 17 mars, puis 35.000 le lendemain.

Ce qui correspond à une hausse de près de 24% des cas en une semaine. En cause, le variant britannique qui, non seulement est plus contagieux mais aussi plus virulent : les hospitalisations sont plus longues et concernent des personnes plus jeunes et en meilleure santé par ailleurs que la souche d’origine du virus. 

Cependant, la situation est contrastée sur l’ensemble du pays. C’est pourquoi Jean Castex a considéré que le triptyque stratégique du gouvernement doit rester le même : des mesures pargmatiques, proportionnées et, surtout, territorialisées.

En conséquence ce sont dans les 16 départements où la situation est la plus tendue – tant au regard du taux d’incidence du virus que par le taux d’occupation des services de réanimation que des mesures nouvelles vont s’appliquer à partir du vendredi 19 mars au soir, à minuit, pour une durée minimale de 4 semaines.

Ces 16 départements sont les 8 départements d’Ile-de-France, les 5 départements des Hauts-de-France, ainsi que l’Eure, la Seine-Maritime et les Alpes-Maritimes. Ce qu’il faut en retenir :

  • le confinement du week-end  sont maintenus dans les Alpes-Maritimes et le Pas-de-Calais mais ne sont pas étendus aux 14 autres départements.
  • des maternelles jusqu’aux CES, les établissements scolaires restent ouverts mais la demi-jauge est généralisée à l’ensemble des lycées
  • seuls les « commerces de biens de première nécessité » restent ouverts. Font partie de cette liste les disquaires et les libraires.
  • les déplacements hors domicile sont possibles, sans limitation de durée, dans un rayon de 10 km par rapport à son domicile et muni d’une attestation
  • les déplacements inter-régionaux sont interdits sauf motifs professionnels et impérieux

Pour tout le territoire :

  • compte tenu du prochain passage à l’heure d’été, le couvre-feu passe de 18 à 19 heures.
  • les entreprises sont fortement encouragées à atteindre l’objectif de 4 jours télétravaillés par semaine
  • les salariés sont encouragés à ne pas se rendre sur leur lieu de travail en cas de symptômes.

Cette deux dernières mesures sont motivées par le fait, a précisé le Premier ministre, que  29% des infections auraient lieu sur le lieu de travail, et qu’une contamination sur deux serait le fait de salariés qui étaient déjà symptomatiques. Il a par ailleurs ajouté, concernant les déplacements domicile-travail, que le covoiturage était plus contaminants que les transports en commun, en raison d’un moindre respect du port du masque.