Pour Qantas, la distanciation sociale multiplierait le prix des billets d’avion par 9

Alors que Qantas a défini de nouvelles règles pour la sécurité des vols, notamment l’embarquement et le débarquement échelonnés, la compagnie australienne indique qu’elle ne pratiquera pas la distanciation sociale à bord de ses appareils car la mesure impliquerait une flambée du prix des billets d’avion.

- Publicité -

La compagnie aérienne n’a pas l’intention de neutraliser certains sièges à bord de ses vols. En respectant la distance recommandée de 1,5 mètre, un Airbus A320 de 180 places ne pourrait accueillir que 22 passagers.

Le Pdg de la compagnie explique que « la distanciation sociale dans un avion n’est pas pratique. » Il précise que  » les tarifs aériens seront huit à neuf fois plus élevés qu’aujourd’hui. Donc si ce n’est pas nécessaire – et l’avis médical ne l’exige pas – cela ne sera certainement pas justifié économiquement.« 

Qantas et sa filiale à bas coût Jetstar offriront des masques gratuits aux passagers, mais ils ne sont pas obligatoires. Des lingettes seront données à tous les passagers et le service en vol sera minimal pour réduire les contacts de personne à personne. A l’aéroport, il y aura des postes de désinfection des mains aux portes d’embarquement et l’enregistrement sans contact et la dépose des bagages en libre-service sont encouragés.