Rapprochement Air Austral-Corsair, «une option» pour le ministre Dussopt

Le ministre délégué aux Comptes publics, Olivier Dussopt, soulignant les fragilités structurelles d’Air Austral, a indiqué que le gouvernement était disposé à accompagner la compagnie réunionnaise dans la restructuration de sa dette.

La concurrence est rude entre la Métropole et La Réunion, un axe sur lequel opèrent Air Austral, Corsair, Air France et French bee. Les deux premières avaient annoncé en août dernier une coopération commerciale sur la desserte de l’océan Indien. Les transporteurs aériens antillais et réunionnais ont ensuite confirmé discuter ensemble d’un éventuel rapprochement. Lequel constitue «une option sur laquelle chacun devrait travailler, elle aurait le mérite de préserver une identité réunionnaise et l’implantation locale» a confirmé ce mardi le ministre délégué aux Comptes publics, Olivier Dussopt. Ce dernier, lors de la séance de questions au gouvernement à l’Assemblée nationale, répondait au député (LR) de La Réunion David Lorion, lequel demandait à l’État de restructurer la dette d’Air Austral « sans conditionner ce soutien à la fusion avec une autre compagnie ».

Olivier Dussopt a rappelé que la crise avait révélé les « fragilités structurelles » d’Air Austral. Et d’ajouter que le gouvernement était disposé à accompagner la compagnie réunionnaise dans la restructuration de sa dette, avec l’autorisation de la Commission européenne et le feu vert des autres actionnaires. Les salariés d’Air Austral demandent à être eux aussi associés aux négociations.

A lire aussi :
. Covid-19 : nouveau ballon d’oxygène financier pour Air Austral
. Rapprochement Air Austral – Corsair : inquiétudes à la Réunion
. Corsair : « un nouvel actionnaire pour une nouvelle dynamique »