Sondage Opinionway : les voyageurs d’affaires très attachés aux déplacements

153

La dernière vague de l’Observatoire des Déplacements Professionnels en France et à l’Étranger témoigne d’un optimisme dans la reprise du marché, qui devrait se confirmer une fois la crise sanitaire derrière nous.

OpinionWay et Corporate Mobilities viennent de dévoiler les résultats de la quatrième vague de l’Observatoire des Déplacements Professionnels en France et à l’Étranger, réalisée pour Axa Partners, Les Entreprises du Voyage et le Groupe Accor. Les interviews de la vague 4 de cette étude ont été réalisées du 26 octobre au 5 novembre – soit avant l’expansion spectaculaire du variant Delta et les premiers cas du variant Omicron – auprès d’un échantillon de 500 voyageurs professionnels salariés des entreprises de 250 employés ou plus et ayant effectué au cours des 12 derniers mois au moins un déplacement professionnel de 200 kms ou plus.

Les résultats de cette vague 4 confirment les résultats assez réconfortants pour l’industrie. Et ils montrent l’attachement des voyageurs d’affaires aux déplacements professionnels observés en juin dernier lors de la vague 3.

Quatre grandes tendances peuvent être observées :

1. Une reprise du marché domestique et en Europe qui se confirme : près de deux ans après
l’apparition de la Covid et près d’un an après les premières vaccinations, la reprise observée en juin 2021, des déplacements domestiques et en Europe se confirme.
– A date, seulement 33% des entreprises ont totalement interdit ou partiellement gelé les déplacements en France (vs 69% en moyenne sur les 3 premières vagues) et 54% font de même pour les déplacements à l’international (vs 85% en moyenne sur les 3 premières vagues).
– Les RDV clients ou prospects restent la priorité tandis que les salons, les incentives, les réunions intra-entreprises ou les fournisseurs ne bénéficient pas de la même reprise.
– Conséquence logique de cette reprise des déplacements, le recours aux outils de visio-conférence, même s’il demeure fortement usité (64%), diminue sensiblement par rapport à juin (- 12 points).

2. Des voyageurs plus que jamais prêts à « reprendre la route ».
– Rassurés par les mesures mises en place par les professionnels du déplacement et de l’hébergement, les voyageurs professionnels semblent motivés pour reprendre leurs déplacements et leurs rencontres en face à face. Ils sont convaincus de la nécessité d’un contact en présentiel pour créer confiance et une relation étroite avec les clients / prospects.

3. Une cristallisation de certaines pratiques : les salariés semblent certains – sous réserve d’une validation des entreprises- que l’expérience acquise va ancrer de nouvelles pratiques :
– 78% des salariés sont convaincus que la pandémie va déboucher sur une pérennisation d’une plus grande autonomie laissée aux salariés dans leurs déplacements ;
– 73% pensent de même vis-à-vis du recours plus intensif au télétravail et à la visio-conférence ;
– Enfin, 72% estiment que la pandémie va déboucher sur la mise en place de listes de fournisseurs garants de déplacements respectant les règles sanitaires mais aussi garants de déplacements éco-responsables (73%).

4. Vers un déplacement professionnel « raisonnable » ?
– Très attachés à la préservation de leur équilibre de vie professionnelle et personnelle (87% des voyageurs considèrent cet équilibre comme important), les voyageurs professionnels, notamment les femmes, semblent « ouverts » à repenser le voyage professionnel de demain. Ce dernier devra être pensé à l’aune d’une nouvelle organisation de travail, des enjeux sanitaires toujours prégnants, de rentabilité et de productivité mais aussi, et dans une moindre mesure, de l’impact environnemental des déplacements.