Train de nuit : la relance du Paris-Nice désormais envisagée pour la mi-mai

Supprimée fin 2017, la ligne devait rouvrir mi-avril. Compte tenu des contraintes de circulation actuelles, le « train bleu » – et ses rames modernisées – est désormais prévu pour le week-end de l’Ascension.

Le train de nuit connait un nouveau départ, au niveau national mais aussi européen. Il n’existe aujourd’hui que deux lignes nocturnes en activité, Paris-Rodez-Toulouse-Latour de Carol et Paris-Briançon.

La SNCF en relance deux autres cette année, le « train bleu » entre Paris et Nice, et en décembre un train-couchettes entre Paris et Tarbes. Supprimée en décembre 2017, la première devait relier la gare d’Austerlitz à Nice – en passant par Marseille-Blancarde, Toulon, Les Arcs, Saint-Raphaël, Cannes et Antibes – dès le 16 avril. Avec les restrictions de déplacement, la réouverture de la ligne serait reportée au week-end de l’Ascension, à la mi-mai.

Le renouvellement du matériel va de pair avec la relance des trains de nuit. Et le gouvernement français y contribue pour 100 millions d’euros. Sur Paris-Nice sont ainsi positionnées d’anciennes rames wagon-lits, sauvées de la casse, complètement désossées et remises à neuf. La modernisation des voitures passe par l’ajout du wifi et de prises électriques, par des sièges et couchettes plus confortables, des emplacements sécurisés pour les vélos, l’amélioration de la climatisation et une meilleure insonorisation.