Viparis : «l’année 2021 ressemblera en tous points à 2020 !»

Pour Pablo Nakhlé Cerruti, le directeur général du leader européen de l’accueil de congrès et salons, il reste toutefois des inconnues pour la rentrée, liées notamment à l’état du trafic international et aux autorisations de voyager des collaborateurs des grandes entreprises.

Le secteur de l’événementiel est aujourd’hui dans les starting-blocks. «Nous préparons la reprise depuis de long mois, elle va se faire en deux temps» a indiqué Pablo Nakhlé Cerruti, le directeur général de Viparis, interviewé dans l’édition du week-end du Grand Journal de l’Eco sur BfmBusiness. «Dès ce mercredi 19 mai, les séminaires et autres réunions d’entreprise pourront se tenir dans les lieux que nous gérons (*) ».

Une limite maximale est toutefois fixée à 800 personnes en intérieur et 1 000 personnes en extérieur. Les salons et foires seront pour leur part de nouveau autorisés à partir du 9 juin, sans contraintes jusqu’à 1000 personnes, mais avec le pass sanitaire à présenter à l’entrée pour les événements rassemblant 1 000 à 5 000 personnes. Le 30 juin enfin, les limites de jauge devraient être supprimées, en tenant toutefois compte des situations locales si elles sont encore très disparates ; le pass sanitaire, lui, sera en revanche toujours de rigueur au delà de 1 000 personnes.

L’impact de la crise a été énorme pour Viparis l’an dernier, avec l’annulation de 388 événements et 146 salons, ainsi que le report de 71 événements ; 81 événements et 64 salons ont toutefois été tenus. Cette année, de nombreux événements et salons ont déjà été annulés. « Quand on fera les comptes en décembre prochain, 2021 ressemblera en tous points à l’année 2020″, prévoit le DG de Viparis.

Il reste toutefois des inconnues pour la rentrée, liées notamment à l’état du trafic international et aux autorisations de voyager des collaborateurs des grandes entreprises. « Mais il était important pour nous de pouvoir relancer l’activité avant l’été, pour réarmer nos sites, afin que nous puissions redémarrer de manière pleine et entière à partir de septembre. Une reprise qui, de fait, sera progressive » a poursuivi Pablo Nakhlé Cerruti. Lequel a insisté sur la nécessité de « redonner le goût pour le média salon, l’envie aux annonceurs et entreprises d’exposer ou de participer« .

Interrogé sur l’après-crise, le directeur général de Viparis a vanté les atouts d’une approche hybride d’un événement, soulignant l’impact, le rayonnement et l’audience décuplé d’un rassemblement lorsque le digital est couplé au présentiel. « Et notre devoir collectif va être de bien travailler à la synchronisation du physique et du digital dans les prochaines années » a-t-il conclu.

(*) La filiale de la CCI de Paris Ile-de-France et du groupe Unibail-Rodamco-Westfield est l’opérateur de neuf sites événementiels majeurs de la région Ile-de-France : Paris Expo Porte de Versailles, Paris Le Bourget, Paris Nord Villepinte, Espace Champerret, Palais des Congrès de Paris, Palais des Congrès d’Issy, Les Salles du Carrousel et l’Hôtel Salomon de Rothschild.