Volotea enregistre de bons résultats cet été malgré l’épidémie

658

La compagnie des capitales régionales européennes est ces mois de juillet et août le premier transporteur aérien en terme de vols et sièges offerts, dans cinq des quinze aéroports où elle est basée, Nantes, Strasbourg, Genève, Vérone, et les Asturies.

Après la restructuration de son offre commerciale suite au confinement dû au COVID-19, la stratégie domestique de Volotea semble s’avérer payante. Les résultats de ses opérations estivales, publiés aujourd’hui, sont positifs sur la plupart de ses marchés. La compagnie espagnole a transporté plus de 1,8 million de passagers en juillet et août et opéré plus de 13 700 vols, lui permettant d’atteindre un taux d’occupation de 90,2%.

«La flexibilité de Volotea et sa capacité à offrir un tout nouveau réseau domestique en un temps record ont été la clé de ce succès, nous permettant de maintenir un niveau d’activité proche de l’été 2019. De plus, toutes nos équipes ont travaillé avec encore plus d’engagement que jamais, pour garantir la santé et sécurité à nos passagers, tout comme le meilleur service opérationnel. Avoir été noté par nos clients avec un niveau de recommandation de 88,8% est la meilleure récompense dont nous pouvions rêver» déclare Carlos Muñoz, Pdg et Fondateur de Volotea. 

Volotea, jusqu’à la crise sanitaire, connaissait l’une des plus fortes croissance en Europe. Créée en 2012, la compagnie annonçait alors qu’elle allait ajouter six appareils (des A319) à sa flotte cette année, et ouvrir 62 nouvelles lignes. En début d’année, Volotea était dotée d’une flotte de 39 appareils composés de 25 A319 et de 14 B717, basés dans 16 capitales régionales européennes : Venise, Nantes, Bordeaux, Palerme, Strasbourg, Asturies, Vérone, Toulouse, Gênes, Bilbao, Marseille, Athènes, Cagliari, Lyon, Naples et Hambourg. Elle avait par ailleurs ouvert une base à Hambourg pour assurer le service de navette d’Airbus, récemment attribué à la compagnie. Elle envisageait alors d’inaugurer cette année des bases à Lyon et Naples, sans plus de nouvelles aujourd’hui.