Connectivité à bord (3/4) : « Notre premier critère de choix lors d’une réservation de vol reste avant tout le prix »

En 2020, la majorité des compagnies aériennes propose une offre de connectivité wifi à bord de leurs avions. Plébiscité par les voyageurs Affaires et Loisirs, le wifi fait désormais partie intégrante de l’expérience client. Pour Joséphine Thery, Senior Travel Manager chez Decathlon, la connectivité à bord n’est pourtant pas encore devenue une priorité dans l’élaboration de la politique voyages. 

- Publicité -

DeplacementsPros.com : La connexion wifi est-elle une demande spécifique émanant de vos collaborateurs lors de leurs déplacements ?

Joséphine Thery : Selon moi, elle n’a jamais été vraiment exprimée par nos voyageurs mais je pense que cela vient également du fait que nous avons peu de retours, au final, sur l’expérience de nos collaborateurs post déplacement professionnel. C’est un réflexe que les voyageurs devraient notamment avoir plus souvent… Faire remonter les choses positives de leur expérience voyageur. Il faut dire quand on est satisfait et quand on ne l’est pas. Dans les trains, c’est devenu une habitude puisque la plupart en sont équipés mais pour les avions, qu’il y en ait ou pas, le collaborateur ne cherche pas à négocier.

Lors de la réservation d’un vol, quels vont être vos principaux critères de choix ?

Notre premier critère de choix lors d’une réservation de vol reste avant tout être le prix. Du moins c’est ce que nous préconisons en interne et nous essayons de valoriser Air France pour la qualité de leurs services, de leur SAV et pour le programme de fidélité. Ensuite vient, ou du moins nous aimerions que cela soit, l’empreinte carbone suivie par la durée du vol. Aujourd’hui, nous avons peu de visibilité sur les services disponibles à bord d’un vol et encore moins sur son empreinte carbone. Nous travaillons avec Egencia et ce sont des éléments que nous leur faisons remonter régulièrement, il y a encore trop d’opacité sur ces aspects.

Quels sont les types de vols majoritairement réservés par l’équipe de travel managers chez Decathlon ?

Nous sommes à 40% sur des vols internationaux, 40% de domestiques et 20% de vols européens. Les déplacements ont notamment lieu en Asie et vers quelques destinations aux Etat-Unis. En moyenne, nous sommes sur des déplacements de 3 à 5 jours pour de l’international. Du côté des compagnies auprès desquelles nous réservons le plus, notre TOP 4 est Air France, easyJet, Emirates et China Eastern.

Si une personne en interne vous demandait d’allouer un budget pour la connectivité Wi-Fi, seriez-vous capable de faire évoluer la politique voyages ?

Je vous dis ‘oui’ mais chez Decathlon ce sont les collaborateurs qui réservent leur voyage tout en respectant la politique établie. Si un voyageur souhaite prendre un vol où le wifi est disponible il peut tout à fait le faire. Nos voyageurs ont déjà le choix.

L’avis du voyageur : Joana Chantelauze, Textile & Accessories Product Engineer for Gymnastics

« La connexion wifi n’est pas le critère numéro un lorsque je réserve un vol. Par ailleurs, mon premier vol où j’ai pu me connecter était très récent lors d’un vol avec Qatar Airways. Je l’ai alors utilisé pour avoir accès à mes mails. Être connectée est important pour moi, notamment pour les préparations de réunions. Nous utilisons beaucoup d’outils partagés, dont un Drive, et il faut que j’ai une connexion Internet pour pouvoir préparer et/ou modifier les documents. Pour moi, la connectivité à bord d’un avion est synonyme de gain de temps pour pouvoir s’avancer. Dès que je mets un pied dans un pays, c’est d’ailleurs la première chose que je fais : changer ma carte SIM et acheter du crédit pour pouvoir communiquer rapidement avec les équipes locales et pouvoir travailler.

Si j’avais de la visibilité sur Egencia je pense que je réserverais effectivement des vols équipés du wifi, sauf si il y avait une grande différence de prix. Concernant l’usage et le droit à la déconnexion je pense que le plus important est d’avoir le choix. Chez Decathlon, nous devons effectivement statuer sur ces nouveaux services et inscrire sur la politique voyages de l’entreprise que OUI, les collaborateurs ont le choix de se connecter ou pas. »

 

Retrouvez l’intégralité du dossier « Connectivité à bord » ci-dessous :