Estay et Left for work : deux applis pour les voyageurs d’affaires

Accompagnées par l’Escaet, via l’incubateur Provence Travel Innovation, ces deux start-up offrent des applis censées simplifier le voyage professionnel.


L'appli Left for Work

p.p1 {margin: 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px; font: 20.0px 'Trebuchet MS'; color: #000000; -webkit-text-stroke: #000000} p.p2 {margin: 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px; font: 20.0px 'Trebuchet MS'; color: #000000; -webkit-text-stroke: #000000; min-height: 23.0px} span.s1 {font-kerning: none}

Elaborée par Alexandre Prod’homme, l’appli Left for Work permet de réserver 150 hôtels en France, sans avance de frais pour le voyageur. La start-up vérifie et qualifie chaque établissement, négocie les prix à l’année, et se rémunère via une commission sur chaque réservation auprès de l’entreprise cliente.

Via l’outil de gestion, l’entreprise peut pré-sélectionner les hôtels en amont dans le respect de sa politique voyages et est automatiquement facturée en fin de mois. Alexandre Prod’homme promet 500 hôtels dans l’appli d’ici septembre et une automatisation de bout en bout courant 2019. Il annonce une dizaine d’entreprises clientes à ce jour, et une cinquantaine d’ici la fin de l’année, "avec de nombreux voyageurs récurrents". Des discussions avec des agrégateurs de contenus sont en cours.

 

 

L'appli Estay

p.p1 {margin: 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px; font: 20.0px 'Trebuchet MS'; color: #000000; -webkit-text-stroke: #000000} span.s1 {font-kerning: none}

Romain Bensussan a créé l’appli Estay pour les voyageurs en déplacement. Elle permet d’identifier les voyageurs d’affaires en séjour dans le même hôtel ou la même ville, et de briser leur isolement. Les voyageurs créent leur compte ou s’inscrivent via LinkedIn, et ont accès aux profils des autres clients d’Estay disponibles. Ils peuvent s’échanger des messages et se retrouver dans l’hôtel ou en ville, et faire valoir leur "droit à la déconnection" en dehors des heures de travail.

Les clients d’Estay sont les entreprises, qui payent l’appli entre 2 et 4 euros par mois et par voyageur. Estay est en phase de finalisation chez Bouygues Construction. Les grandes entreprises peuvent bien sûr fixer des limites à l’appli et ne pas autoriser leurs salariés à contacter des voyageurs de sociétés concurrentes…

L’appli intéresse aussi les TMC, comme Ailleurs Business et Turquoise Business Travel, prêtes à  proposer un outil différenciant, validé par les Ressources Humaines.

Catalina Cueto