Un plan social européen lancé chez AccorInvest

La foncière du groupe hôtelier s’apprête à supprimer 1 900 postes en Europe, dont plus de 700 en France. En cause : une baisse de son chiffre d’affaires à hauteur de 70% suite à la crise sanitaire. 

Fortement impacté depuis le début de la crise, le marché de l’hôtellerie se voit contraint de prendre des mesures économiques radicales. Le groupe a ainsi annoncé la suppression de 1 900 postes en Europe, dont 770 en France. Un plan social est également prévu au Royaume-Uni et dans 4 autres pays européens. « Dans le but de contenir les effets de cette crise sur le long terme, AccorInvest envisage un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) qui concernerait près de 1900 postes au sein de l’entreprise, au niveau européen », a déclaré le groupe à travers un communiqué. En France, un peu plus de 700 postes concerneraient des emplois dans des hôtels et 60 dans les sièges. 

« Il en va de la survie du groupe », justifie la direction. «Des mesures d’accompagnement importantes seront mises en place afin de favoriser la préservation de l’emploi, notamment grâce au reclassement et à la formation», précise AccorInvest. «L’entreprise se fixe jusqu’à la fin de l’année» pour définir les modalités de ce plan de départs, selon un porte-parole du groupe, assurant que «l’objectif est d’avoir un dialogue serein face à une crise historique».