France : le trafic aérien a grimpé de 6,8% en juin

Le ciel français a enregistré une hausse de trafic de 6,8% au mois de juin. Cela représente plus d’un million de passagers supplémentaires. En revanche, il a vu une nouvelle fois la ponctualité des vols se détériorer dans l'ensemble de l'Hexagone.

Globalement, le trafic aérien français a progressé de 6,8% au mois de juin.

Cette embellie est moins soutenue sur le marché intérieur où la hausse n'est que de 2,8%. Elle est essentiellement portée par l’expansion des liaisons transversales métropolitaines (+8,4%) et celle des lignes reliant la Métropole aux Outre-Mer (+8,0%) sur lesquelles les Antilles (+8,4%) progressent désormais presque autant que La Réunion (+8,8%).

Le baromètre TendanCiel ajoute "En Métropole, les liaisons desservant Paris résistent un peu mieux que les mois précédents (-0,9%) mais restent nettement en repli sur l'ensemble du premier semestre (-3,4%)".

En cumul annuel, le trafic domestique a grimpé de +2,2% sur les six premiers mois de 2018.

Un trafic dynamique à l'international
Le trafic international renoue en juin avec une croissance importante (+7,8%), en particulier sur les liaisons extra européennes (+13,5%). En effet, l’Afrique (+21,1%) et l’Asie (+12,1%) se montrent particulièrement dynamiques. Le Maghreb affiche une progression de +27,5%, "une pointe exceptionnelle est même enregistrée sur la Tunisie (+40,2%) qui confirme son rang de destination du moment sur le semestre (+17,7%)", ajoute TendanCiel.

En Amérique (+8,2%), la croissance est portée par le marché de l’Atlantique Nord (+10,3%) alors que le Centre et le Sud du continent restent stables(+0,5%).

En comparaison, la croissance observée sur le secteur Europe semble plus modérée bien qu'elle atteigne, tout de même, +5,5%. Comme en mai, on enregistre une tendance haussière plus appuyée vers le Sud du continent (Espagne, Portugal, Grèce, Malte…) ainsi que vers les Balkans (Roumanie, Bulgarie, Croatie, Serbie…).

En cumul annuel, le trafic international progresse de +5,5%. Les croissances s'étalent, selon les continents, entre +7,8% pour l’Afrique et +3,5% pour l’Amérique.

Aéroport : Nantes toujours en grande forme
Les aéroports de Nantes (+13,9%) et Lyon (+10,1%) se distinguent en juin par une croissance à deux chiffres tandis que Beauvais poursuit sa lente convalescence (+1,1%). Les autres plates-formes affichent des hausses plutôt homogènes. Elles vont, en effet, de +6,4% (Bordeaux) à +4,1% (Toulouse).

En cumul annuel, à l'issue du premier semestre, les deux aéroports parisiens progressent à +3,0% et frôlent ensemble le seuil des cinquante millions de passagers. En région, Nantes reste solidement premier de cordée (+13,9%), loin devant Lyon (+7,4%), Bâle-Mulhouse (+6,9%) et Bordeaux (+6,3%). A l'exception de Beauvais (-0,8%), les croissances des autres installations tournent autour de 5%.

Encore plus de retard
TendanCiel prévient "Côté régularité, en phase avec une détérioration de la situation constatée à l'échelle continentale par Eurocontrol sur le semestre, à laquelle se sont ajoutées en juin des perturbations dans les domaines sociaux et techniques en France, les indicateurs régressent de façon conséquente et atteignent en juin des valeurs critiques". En effet, le taux des vols retardés de plus d'un quart d'heure au départ atteint 37,0% en juin, soit 9,7 points de plus qu'en juin 2017.

Le retard moyen au départ (tous vols confondus) est de 20,9 minutes. Cela représente une hausse de 5,7 points par rapport à la même époque l'année dernière. "Les indicateurs ont atteint leurs valeurs maximales (respectivement 47,7% et 27,7 minutes) lors des trois séquences de grève touchant le Centre en Route Sud-Est (week-ends des 9/10, 16/17 et 23/24 juin) ainsi que la journée du 26 en raison d’une défaillance du système de traitement des plans de vol (STPV)".