En 2022, le secteur de l’hôtellerie reprend des couleurs

735

Le cabinet de conseil In Extenso dévoile les résultats de sa dernière étude sur le marché de l’hôtellerie en 2022. Malgré un taux d’occupation encore inférieur au niveau de 2019, le secteur renoue avec la croissance et la sortie de crise se confirme. 

En 2022, le chiffres d’affaires hébergement augmente de 9% par rapport à 2019, qui reste l’année de référence, malgré une légère baisse du taux d’occupation (-6%). Le prix moyen par nuitée, lui, a augmenté en moyenne de 16%. « Si les hôteliers ont souffert du variant Omicron pendant le premier trimestre, le reste de l’année 2022 a été marquée par de très bonnes performances, notamment grâce à une très bonne saison estivale. Nous notons que Paris et la Côte d’Azur ont particulièrement attiré les voyageurs, avec une croissance de 18% de chiffre d’affaires », a déclaré Olivier Petit, Associé chez In Extenso Tourisme, Culture et Hôtellerie. 

> A lire aussi : GLVA23 – Baromètre de l’hôtellerie : les tarifs devraient se rééquilibrer en 2023

Par secteur, le haut de gamme et Luxe performent et affichent une CA en hausse de 13% par rapport à 19%, contre 9% pour les hôtels Super-économique et 8% pour les Milieu de gamme. Outre la clientèle loisirs, le marché est porté par la reprise du MICE, notamment à Paris et en Ile-de-France. 

Crédit : In Extenso

Selon In Extenso, les perspectives pour 2023 sont positives avec des projections qui envisagent un CA en augmentation par rapport à 2019 sur l’ensemble du territoire. L’ouverture des frontières et le retour de la clientèle asiatique devraient notamment contribuer à une sortie de crise, selon l’évolution de la situation sanitaire et le contexte géopolitique en Europe.