Etude IHG – Un tiers des voyageurs regrettent le confort d’un hôtel

Le groupe hôtelier publie une nouvelle étude menée au Royaume-Uni, en Australie et en Amérique. L’objectif : comprendre l’impact de la crise du COVID-19 sur le marché hôtelier et notamment sur la clientèle business. 

Ainsi, ont y apprend que 30% des sondés déclarent être « démotivés » par le manque de voyage d’affaires et espèrent pouvoir à nouveau voyager en toute sécurité. Pour près de la moitié d’entre eux (48%), le voyage d’affaires permet de créer des relations significatives avec des collègues et des clients. En effet, cela aurait même un impact direct sur leur humeur générale et les rendrait plus motivés sur leur tâche professionnelle ou les aiderait à travailler plus intelligemment.

Selon l’étude un tiers des voyageurs regrettent particulièrement de pouvoir rester dans une ville (46%), de ne plus gagner de points de fidélité (21%) ou bien encore de profiter du confort d’un hôtel (34%). Pour Karin Sheppard, SVP directrice générale pour l’Europe chez IHG Hotels : « Il est évident qu’il y a à nouveau une soif de connexion humaine. Nous savons que les voyages peuvent encore paraître un peu différents cette année, mais nous nous engageons à continuer d’innover et à trouver de nouvelles façons d’aider les gens à se connecter. Ainsi, lorsque le monde sera prêt à voyager à nouveau, les voyageurs pourront le faire en toute confiance avec nous. » En effet, selon l’étude, 1 tiers des voyageurs -et 50% chez les plus de 55 ans- ne souhaitent pas voyager à nouveau tant que la vaccination ne sera pas davantage étendue.