Bientôt des chambres 5* à 150 € ?

Interrogé* sur l’éventualité d’une guerre des prix dans le secteur de l’hébergement, Olivier Steuermann, président d’honneur de la communauté d’hôteliers THCC, a fait cette réponse catégorique en forme de confidence :

« C’est signé ! Les hôtels ont trop besoin de cash-flow. Il y a peu de temps, je discutais avec un ami suisse, président d’un grand groupe. Il m’a dit que le tarif « friend and family » – ce tarif totalement opaque que les hôteliers réservent à leurs proches – pourrait très bien s’appliquer aux clients. On pourrait donc se retrouver avec des nuitées à 150 ou 175 €, plutôt que 700, dans des 5*. Le problème, avec ces tarifs-là, c’est : que pourraient faire les 4 ou 3* ?« 

(*) A l’occasion du Grand Live du Voyage d’Affaires organisé par CDS et l’IFTM.