Pullman Paris Montparnasse, le géant du MICE du groupe Accor

Après près de quatre ans de travaux, le Pullman Paris Montparnasse a rouvert ses portes le 27 décembre 2021. Doté d’une offre événementielle hors-norme et de 957 chambres réparties sur 32 étages, il est l’un des plus gros porteur d’affaires du groupe Accor. Rencontre avec Jérôme Cherpin, Directeur général de l’établissement. 

Quelles sont vos ambitions sur le marché de l’événementiel après la rénovation de cet établissement ? La clientèle internationale est-elle votre cœur de cible ?

Jérôme Cherpin, directeur général du Pullman Paris Montparnasse

L’objectif est de répondre aux besoins des deux, domestique et internationale. Nous souhaitons effectivement capter des programmes internationaux, notamment sur les marchés américains et asiatiques, mais également en Europe et au niveau national. Paris reste une destination privilégiée pour l’organisation d’évènements professionnels en Europe et nous souhaitons nous installer comme une place forte en tant que Business Center parisien. En parallèle, l’établissement va être connecté à un centre commercial prochainement avec le plus grand food court d’Europe. Tout cela vient renforcer l’offre de notre établissement. Nous souhaitons qu’il soit attractif à l’intérieur comme à l’extérieur, de par l’identité du quartier Gaité et sa proximité avec les réseaux de transports.

Peut-on d’ores et déjà parler de reprise pour l’activité MICE ?

Nous sommes satisfaits pour le moment de la reprise de notre activité. La question qui se posait lors de la réouverture le 27 décembre 2021 était : comment le MICE allait pouvoir rebondir dans l’ère post-Covid ? Aujourd’hui nous sommes plutôt rassurés car nous observons que, dès le mois de septembre prochain, nous allons retrouver des évènements d’ampleur avec des réservations de plus de 500 chambres sur des durées allant de 2 à 5 jours. Je pense qu’après deux ans de pandémie, les personnes ont besoins de se retrouver, de se reconnecter entre elles. A Paris, les perspectives sont très intéressantes grâce aux prochains grands évènements sportifs comme la coupe du monde de rugby ou les Jeux Olympiques.

Cette crise vous a justement amené à repenser vos aménagements ou à redéfinir la notion d’hospitalité ? Les travaux se sont déroulés en plein confinement…

Nous avons surtout profité du Covid pour gagner du temps oui afin de repenser nos espaces. Durant la crise nous avons notamment pensé au bien-être du collaborateur ou du professionnel qui vient séjourner dans notre hôtel ou participer à un évènement. De là est né le projet de notre terrasse végétalisée de l’Events center par exemple. Il a fallu également penser à la façon dont nos clients allaient désormais travailler. La capacité Wifi a été considérablement augmentée afin de répondre aux nouvelles habitudes de travail. Actuellement, notre système garantit une connexion continue, il est impossible d’avoir une coupure internet. Le parcours client et l’expérience a également été repensée de façon à ce qu’elle soit davantage connectée et digitalisée. Aujourd’hui, c’est au client de choisir le temps qu’il souhaite passer avec le personnel de l’hôtel, en soi son parcours peut être 100% sans contact.

Il vous a fallu également investir dans de nouveaux équipements dans les salles de réunion ? Miser sur de nouveaux outils technologiques ?

L’ensemble de nos espaces sont effectivement équipés d’outils qui permettent de réaliser des réunions hybrides. L’objectif est de faciliter les échanges à l’international et ce nouveau format est essentiel pour répondre aux nouveaux besoins de nos clients. Chaque salle est adaptée à ce type de demande ou de « rassemblement » mi-virtuel/mi-présentiel. Pour ce qui est du métavers, cela nous pousse à réfléchir à de nouveau moyen de rassembler, à nos futurs investissements. Nous avons conscience que cela va devenir un vrai sujet et moyen de différenciation.

Comment comptez-vous désormais accélérer cette reprise, tout en attirant à nouveau la clientèle Corporate ?

Nous avons déjà réfléchi à de nombreuses choses afin de faire entrer dans notre établissement une clientèle diverse et variée. Nous avons travaillé sur nos offres afin de renforcer notre attractivité, sur le Loisirs comme sur la cible Business. Sur la partie clientèle nous nous adressons autant à une cible Loisirs que Corporate. Nous sommes actuellement sur du 50/50, avec une reprise plus marquée sur le marché Loisirs. Aujourd’hui, la clientèle américaine revient en masse et c’est une bonne nouvelle car il y a un fort pouvoir d’achat, en attendant un retour de la clientèle asiatique.

> A lire aussi : Pullman Paris Montparnasse : une nouvelle offre événementielle hors-norme

Sur la partie Business Travel la question à laquelle nous tentons de répondre, d’avoir de la visibilité, est : les voyageurs vont-ils revenir comme avant ? Si oui, quand ? Si non, comment s’adapter et répondre à leurs nouveaux besoins ? Nous travaillons encore à la conception de ces évolutions. Ce qui est certain est que la volonté de rassembler est présente. Les budgets alloués pour l’organisation d’événement ont rarement été aussi importants car nous avons besoin de nous retrouver… Les entreprises ont besoin de se reconnecter à leurs clients et de fédérer. Il faut néanmoins voir plus loin et penser sur le long terme… Cette dynamique est-elle temporaire ou sommes-nous face à une vraie tendance de fond ? Au Pullman Paris Montparnasse dans tous les cas, la qualité de la localisation et son accessibilité restent des atouts majeurs de différenciation pour être choisi par les clients.