Ruby Hotels va ouvrir 17 nouvelles propriétés en Europe d’ici 2023

L’enseigne hôtelière Ruby Hotels ne cesse de se développer, de Vienne à Londres en passant par Stuttgart. Entre agrandissements et ouvertures à venir, le groupe dévoile les trois prochaines adresses d’un plan d’extension ambitieux visant un total de dix-sept nouvelles propriétés en Europe d’ici 2023.

Actuellement en chantier, l’hôtel Ruby Lissi de Vienne (ouvert en 2017) fait l’objet d’un projet d’agrandissement qui doit s’achever d’ici fin 2021. Cette transformation comprend l’ajout de 64 nouvelles chambres appelée « Residents », conçues pour les hôtes souhaitant séjourner pour une longue durée. Celles-ci donneront accès à une cuisine, un salon et un bar supplémentaire de deux étages avec toit-terrasse. Ces nouvelles chambres seront plus spacieuses et équipées d’une plus grande armoire, d’un petit réfrigérateur et d’une machine à café.

Le groupe hôtelier déjà bien implantée en Allemagne ouvrira sa première propriété à Stuttgart au printemps 2023. Ruby combinera un hôtel et un espace de co-working au dernier étage du « Das Gerber », le centre commercial de la ville.

L’hôtel de 150 chambres et l’espace de co-working « Ruby Workspaces » de 1 700 mètres carrés (avec environ 190 postes de travail) s’intégreront parfaitement avec le style industriel du bâtiment doté de hauts plafonds ouverts et de béton apparent. Cet emplacement central, unique, combinant plusieurs types d’activités (commerces de détail, gastronomie, hébergement, bureaux) constitue un regroupement intelligent et adapté au mode de vie urbain qui privilégie les courtes distances. Les travaux de transformation de l’espace de 8 000 m² débuteront à l’automne 2021.

Enfin, à Londres, après l’ouverture réussie du Ruby Lucy sur la rive sud, et celle du Ruby Stella prévue en 2022 à Clerkenwell, pour respecter l’adage « jamais deux sans trois », Le Ruby Zoe ouvrira ses portes en 2023 dans le quartier huppé de Notting Hill Gate. Ce tout nouvel hôtel de 173 lits brillera par son excellent emplacement, proche du palais de Kensington, Hyde Park et du marché populaire de Portobello, et permettra de profiter de liaisons de transports en commun optimales. Le projet mené en collaboration avec l’investisseur et développeur britannique Frogmore s’inspire du modèle des yachts de luxe modernes.