FlyZoo, l’hôtel du futur d’Alibaba

L’hôtel de Hangzou sert de vitrine à la technologie du géant chinois.

- Publicité -

La diversification du géant du commerce électronique Alibaba se poursuit. Après le cinéma et la technologie financière, le groupe de Jack Ma s’attaque à l’hôtellerie. Plus précisément : à la technologie à même de révolutionner ce secteur.

Pour créer une vitrine de ses innovations, Alibaba n’y est pas allé par quatre chemins : elle a tout simplement ouvert un hôtel truffé de ces objets connectés qu’elle entend promouvoir. L’inauguration de FlyZoo, autoproclamé « hôtel du futur », a eu lieu en mars 2019 à Hangzhou, capitale de la province chinoise du Zhejiang et lieu du siège social du groupe.

Parmi les technologies futuristes censées faciliter la vie de l’hôte : une reconnaissance faciale pour le check-in prenant la suite d’une inscription sur l’appli de réservation dédiés (service disponible pour les seuls clients chinois) et dans l’ascenseur, un assistant vocal dans les chambres, des services payés directement via l’appli maison Alipay (1 milliard d’utilisateurs), des robots majordomes et même des bras robotisés concoctant des cocktails au bar.

L’amélioration de l’expérience client est évidemment mise en avant mais l’objectif de diminution du personnel se dissimule à peine. De quoi séduire de nombreuses chaînes hôtelières, dont Marriott International qui devrait se voir céder un certain nombre de technologies sous licence après leur passage au banc d’essai qu’est FlyZoo.

C’est aussi, tout de même, un hôtel, même s’il est avant tout utilisé par des collaborateurs Alibaba en voyage pro. La moins chère des nuitées dans l’une des 290 chambres coûte environ 180 € (1390 yuans).