Un voyage dans l’espace peut-il être considéré comme un voyage d’Affaires ?

Guy Laliberté a effectué un voyage sur la station spatiale internationale en 2009. A son retour, l’homme d’affaires a souhaité se faire rembourser l’intégralité de son séjour justifiant que ce périple était en réalité un déplacement professionnel … le fisc n’a pas partagé son avis. 

- Publicité -

Une histoire « lunaire » comme on en fait peu ! 41,8 millions de dollars canadiens, c’est la coquette somme dépensée par Guy Laliberté, cofondateur du Cirque du Soleil et richissime homme d’affaires pour se rendre sur la station spatiale internationale (ISS) en 2009. Il avait alors passé 12 jours dans l’espace et s’est fait, à son retour sur terre, rembourser les frais du voyage par Créations Méandres, société contrôlant le Cirque du Soleil. Il souhaitait ainsi que ce voyage soit considéré comme une dépense d’Affaires et ce fait, que cet avantage financier soit non imposable.

Or, quelque temps après s’être penché sur le cas de Guy Liberté, le fisc canadien a réclamé plus de 20 millions de dollars au milliardaire. En cause : ceci n’était pas considéré comme un voyage professionnel. Contestant le fait, l’homme d’affaires a alors souhaité aller au tribunal. La juridiction canadienne a ainsi rendue sa décision en confirmant que ce voyage dans l’espace était bel et bien du loisirs et que les 20 millions de dollars devaient être versés au fisc… Qui ne tente rien n’a rien.