IAG rachète Air Europa

Avec l’acquisition de la compagnie espagnole Air Europa, IAG a l’ambition de renforcer son rayonnement en Amérique latine et dans les Caraïbes.

La holding IAG (International Airlines Group), propriétaire, entre autres compagnies, de British Airlines et Iberia vient d’annoncer, ce lundi 4 novembre, le rachat du transporteur espagnol Air Europa à Globalia, premier groupe touristique de la péninsule ibérique.

La transaction s’élève à 1 milliard d’euros et sera finalisée au second semestre 2020. Air Europa est à la tête d’une flotte de 66 appareils desservant 69 destinations, ayant transporté 11,8 millions de passagers en 2018, engendrant un chiffre d’affaires de 2,1 milliards d’euros avec un bénéfice opérationnel de 100 millions d’euros.

Mais ces chiffres ne traduisent pas la dimension stratégique de cette acquisition. Avec Air Europa, c’est le marché transatlantique en direction de l’Amérique du Sud que lorgne le groupe britannique.

Cette partie du monde ne représente qu’une part modeste du trafic aérien mondial mais elle est aussi l’une des plus prometteuses : D’après l’IATA (International Air Transport Association), les destinations Amérique latine et Caraïbes ont généré 4% des RPK (revenus / passager / kilomètre) internationaux en 2018 mais ont connu la plus forte augmentation parmi toutes les régions avec  une croissance de 10%. Pour IAG lui-même, en nombre de passagers, l’Amérique latine et les Caraïbes représentent a plus forte croissance du groupe en septembre 2019 vs septembre 2018 (+14%).

Des chiffres qui aiguisent les appétits. Comme en a témoigné, en septembre 2019, l’entrée au capital de la compagnie chilienne Latam Airlines du transporteur américain Delta à hauteur de 20% (1,9 milliards USD). Comme en témoignait encore la tentative de joint-venture associant American Airlines, Latam et IAG, finalement retoquée par la Cour suprême chilienne, en mai 2019, donnant en cela raison aux associations de consommateurs du pays.

Pôle espagnol

Cette fois-ci, le coup, pour IAG, est réussi : de 19 % du trafic international avec cette partie du monde, due en grande partie, au trafic assuré par Iberia, l’autre fleuron d’IAG, la part de marché du groupe devrait passer à 26 % grâce à la vingtaine de destinations « latinas » desservies par Air Europa, parmi lesquelles le Brésil, le Chili, Cuba, l’Argentine, l’Uruguay, la Colombie…

Au sein d’IAG, Air Europa sera placé dans le giron d’Iberia comme c’est déjà le cas pour les compagnies espagnoles Vueling, Level (opérée par la compagnie française Openskies au départ d’Orly) et Air Nostrum. Si chacune d’entre elles opère toujours sous son propre nom, la fusion de certaines de ces marques serait à l’étude… En attendant, Luis Gallego, DG d’Iberia, imagine un futur en rouge et jaune, estimant qu’avec l’acquisition d’Air Europa par IAG, Madrid pourrait « devenir la passerelle entre l’Asie et l’Amérique latine ».

De quoi booster un aéroport madrilène à la traîne de ses concurrents européens, Amsterdam, Francfort, Heathrow et Paris notamment. Les prochains mois seront consacrés à la recherche de synergies entre ce pôle ibérique d’IAG et Air Europa. Les 3000 salariés de cette dernière en attendent les résultats fébrilement.