Les entrées de voyageurs aux États-Unis en berne

vue sur New Yoek

Les raisons sont multiples, entre dollar fort, concurrence accrue, tensions commerciales... L'US Travel Association estime que Brand USA a permis d'éviter une contraction plus vive du tourisme réceptif américain.

Le tourisme domestique se porte bien aux États-Unis. Et il compte à lui seul pour 86% du secteur du voyage outre-Atlantique, ce qui permet à ce dernier d'afficher de bonnes performances. On ne peut pas en dire autant du tourisme réceptif international, lequel s'est contracté en juillet (- 1,2%), selon le Travel Trends Index (TTI), l'indice réalisé par l'US Travel Association. Il s'inscrivait déjà en retrait sur les six mois précédents, et ce pour le première fois depuis septembre 2015. Et d'après l'index prédictif de TTI, les projections sur les six prochains mois sont également négatives (-0.4%).

Les facteurs qui contribuent à la baisse du tourisme réceptif international sont multiples, notamment la force du dollar, les tensions commerciales en particulier avec la Chine, ainsi qu'une concurrence accrue de destinations étrangères notamment sur le segment du voyage d'affaires. L'US Travel Association constate que Brand USA a évité que sa situation ne soit pire, et invite le Congrès à rapidement réautoriser le programme de promotion des États-Unis pour les prochaines années.