Boeing immobilise 8 B787 Dreamliner pour « défauts de fabrication »

L’avionneur américain a découvert deux « défauts de fabrication distincts » sur certains 787 Dreamliner, ce qui a entraîné l’immobilisation au sol de huit avions déjà en service auprès de différentes compagnies aériennes afin que des réparations puissent être effectuées. Le programme 787 avait déjà connu des problèmes peu après son lancement en 2011 et l’année dernière, le New York Times a publié un article accusant Boeing de « production de mauvaise qualité » des gros-porteurs.

Le nouveau problème a été trouvé dans la jonction de deux sections de fuselage près de l’arrière de l’avion, selon une déclaration du constructeur. La FAA (Federal Aviation Administration) a déjà été notifiée et une enquête est en cours.

« Nous avons déterminé que huit avions de la flotte livrée sont concernés par ces deux problèmes et doivent donc être inspectés et réparés avant de poursuivre leur exploitation« , a expliqué un porte-parole de Boeing. Un des huit avions touchés est exploité par Singapore Airlines mais est actuellement immobilisé au sol de toute façon en raison de la pandémie de Covid-19.

« Nous avons immédiatement contacté les compagnies aériennes qui exploitent les huit avions touchés pour les informer de la situation, et les avions ont été temporairement retirés du service jusqu’à ce qu’ils puissent être réparés« , poursuit la déclaration.

Peu après ses débuts en 2011, le Dreamliner a été cloué au sol pendant trois mois en raison d’un risque d’incendie grave causé par un bloc de batteries défectueux. Les moteurs Rolls-Royce des 787 ont également connu de graves problèmes, obligeant plusieurs compagnies aériennes à immobiliser leurs Dreamliner pendant des mois pour que les réparations puissent être effectuées.

Un nouvel épisode de la série noire dans laquelle Boeing se débat avec la mise en cause également de son B737 Max impliqués dans deux catastrophes aériennes.