Business Travel, an international press review

Press review

Chaque semaine nous vous proposons une sélection d'articles consacrés au business travel, tirés de la presse anglo-saxonne...

Une nouvelle entreprise propose une solution d'hébergement originale aux voyageurs d'affaires. Dwell Optical se propose de louer des appartements à des entreprises pour des baux de 1 ou 2 ans, destinés à leurs collaborateurs pour des séjours d'un mois ou plus. Les unités d'habitation sont personnalisées à deux niveaux : elles se veulent une extension de l'image de marque de l'entreprise et propose en outre les services préférés du collaborateur habitant. Les premières résidences ouvriront près de New York à la fin de l'été. A lire sur Business Travel News...

Event : le boom du virtuel est bien réel. Le marché de la technologie liée à l'événementiel est en plein bouleversement. Les solutions destinées aux événements réels sont au point mort par manque de performance. Dans le même temps, celles qui ont trait aux événements virtuels, Covid oblige, ont le vent en poupe. Seuls les fournisseurs les plus habiles y survivront. A lire sur Event Manager Blog...

Après la fermeture "confinement", l'ouverture interculturelle. Cet édito d'Arnie Weissmann est particulièrement original. En effet, alors que tous les observateurs spéculent sur l'impact de l'expérience Covid sur notre façon de voyager, le rédacteur en chef de Travel Weekly, sans l'ignorer ni la minimiser, analyse les conséquences sur ce même sujet d'un autre fait social majeur : le mouvement Black Lives Matter. A lire sur Travel Weekly...

Oyo fait du yoyo. La chaîne hôtelière indienne Oyo Rooms est décidément disruptive jusqu'au bout, tant dans son expansion foudroyante que dans la violence et la rapidité de son déclin. Le groupe de Abhinav Sinha va licencier "une grande majorité" de ses employés américains. Aux Etat-Unis, Oyo exploite plus de 300 hôtels, un an seulement après son installation outre-Atlantique. A lire sur Business Travel News Europe...

GBTA Earthquake. Les accusations de racisme à l'encontre de Scott Salombrino, patron de la GBTA continuent de produire leurs effets délétères. Jeudi 2 juillet, le comité "hebergement" de l'association s'est en effet désolidarisé de sa direction centrale, qui, sur le sujet, manquerait de transparence. A lire sur Business Travel News...

Prendre l'avion dans un monde post-Covid. Les aéroports norvégiens sont à la pointe du contactless : pas de contacts humains, mais pas de contact avec des machines, non plus ! Ces procédures sont en test pour les vols domestiques mais préfigurent peut-être le parcours aéroport de demain - A lire dans Business Travel News... Mais cette volonté de diminuer les contacts pourraient aussi modifier la manière d'embarquer dans l'avion. L'expertise développée en la matière par les compagnies low cost pour des raisons économiques pourrait s'avérer utile pour des raisons sanitaires - A lire dans Blue Swan Daily...