Ethiopian Airlines : la compagnie aérienne qui défie le virus chinois

Le personnel navigant d’Ethiopian Airlines travaille le visage couvert par des masques chirurgicaux et les mains protégées par de gants. La compagnie aérienne nationale éthiopienne, est l’un des rares transporteurs au monde à voler encore vers la Chine en pleine crise du coronavirus Covid-19, qui a déjà fait plus de 1 300 morts et provoqué près de 60 000 infections.

- Publicité -

Alors que des poids lourds mondiaux tels que British Airways, Air France, KLM, American Airlines et Iberia annulent leurs vols vers une Chine de plus en plus isolée, la compagnie nationale éthiopienne demeure l’une des dernières à maintenir toutes ses liaisons avec le géant asiatique. 

La décision de la compagnie éthiopienne, l’une des rares au monde et la seule compagnie africaine à maintenir ses vols vers la Chine normalement ne répond pas qu’à une logique commerciale, la démarche est aussi politique. Pékin est l’un des plus gros investisseurs en Éthiopie. Le directeur général de la compagnie aérienne, Tewolde Gebremariam, ne l’a d’ailleurs pas caché lors d’une déclaration face aux médias locaux : »Ethiopian Airlines dessert les pays dans les bons et les mauvais moments », s’empressant d’ajouter, « la Chine a une forte relation commerciale et d’investissement avec l’Afrique, et Ethiopian Airlines est la principale compagnie aérienne reliant la Chine à de nombreux pays africains. Si nous arrêtons les vols vers la Chine, nous rompons cette relation. »

Une crise sanitaire qui n’a pourtant pas empêché les grandes compagnies aériennes de suspendre leurs liaisons vers plus de 40 aéroports internationaux en Chine continentale, de Pékin à Shanghai, Chengdu ou Shenzhen. Plus de 10 000 vols ont été annulés depuis la fin du mois de janvier. Les compagnies aériennes européennes Iberia, British Airways, KLM, Air France, Lufthansa, Swiss Air et Finnair ont rejoint fin janvier la décision d’American Airlines, United Airlines, Delta et Air Canada de suspendre tous leurs vols vers la Chine. Les compagnies aériennes asiatiques telles que Japan Airlines, All Nippon Airlines, Korean Air, Air India et Korean Air ont limité leurs services, avec des milliers de vols annulés.

Bien qu’il n’existe pas de chiffres officiels, on estime qu’entre 200 000 et deux millions de citoyens chinois vivent sur le continent africain. L’année dernière, l’Éthiopie a dépassé Dubaï en tant que plus grand « hub » de transport et d’escale pour les vols longue distance vers l’Afrique. Le trafic aérien entre la Chine et l’Afrique a augmenté de 630 % au cours de la dernière décennie et Ethiopian Airlines est la compagnie aérienne qui exploite environ la moitié des plus de 2 600 vols annuels. Les citoyens chinois sont la clientèle majoritaire du transporteur.

L’aéroport international Bole d’Addis-Abeba qui accueille 22 millions de passagers par an a triplé sa taille ces dernières années grâce à un prêt chinois de 363 millions de dollars. Ceci expliquant aussi cela.