Covid : la Russie sur la liste rouge française

Plus d’une vingtaine de pays figurent désormais sur cette liste, dont la Russie, la Namibie et les Seychelles.

Le porte-parole du gouvernement français, Gabriel Attal. a annoncé ce mercredi, à l’issue d’un Conseil de défense, que la « liste rouge » comptait désormais trois nouveaux pays, la Russie, les Seychelles et la Namibie. Une vingtaine de pays faisaient déjà partie de cette liste : Afghanistan, Afrique du Sud, Argentine, Bahreïn, Bangladesh, Bolivie, Brésil, Chili, Colombie, Costa Rica, Inde, Maldives, Népal, Pakistan, Paraguay, Sri Lanka, Surinam et Uruguay.

La Russie fait face à une forte reprise de l’épidémie depuis quelques jours, alors que le niveau de vaccination dans le pays est encore faible : seule 14% de la population a reçu au moins une dose (près de 50% en France), traduisant une méfiance à l’égard des vaccins. Les autorités prennent désormais des mesures plus coercitives. A Moscou par exemple, où la pandémie flambe, portée par le variant Delta, il sera nécessaire de présenter un pass sanitaire pour aller au restaurant dès ce lundi 28 juin.

La « liste rouge » est la plus restrictive pour les déplacements, rassemblant les pays où l’État considère que le virus circule de façon active et/ou que certains variants sont préoccupants. Ces pays sont déconseillés sauf motifs impérieux. De plus, les voyageurs en provenance de ces destinations sont soumis à une quarantaine obligatoire à l’arrivée en France (auto-isolement si l’on est vacciné).