Des corps étrangers découverts dans les réservoirs de plusieurs B737 Max

Incompétence ou loi des séries, Boeing n’en finit plus de rencontrer des problèmes avec son B737 Max. L’avionneur va effectuer une inspection approfondie de plus de 400 737 MAX qui n’ont pas encore été livrés aux clients après que des traces de « corps étrangers », tels que des tissus ou des outils, aient été trouvées dans les réservoirs de carburant de plusieurs de ces avions.

- Publicité -

Le directeur général de Boeing pour le programme 737, s’en est alarmé dans une note envoyée aux employés. Dans ce message que le site d’information Bloomberg a pu consulter, il qualifie la découverte de tels débris à l’intérieur de l’avion d' »absolument inacceptable ».

Toutefois, en bon adepte de la méthode Coué, le fabricant considère que ce nouveau problème ne retardera pas la remise en service du 737 MAX à la mi-2020.

Le modèle est interdit de vol depuis mars 2019 après deux accidents dans des conditions similaires qui ont fait 346 morts. Depuis lors, le constructeur travaille à la mise à jour de l’avion afin qu’il puisse être à nouveau certifié par les autorités de l’aviation civile.

En janvier dernier, des messages internes échangés par des salariés de Boeing pendant la phase de développement du 737 MAX ont été publiés, indiquant que ces avions sont « conçus par des clowns qui sont à leur tour supervisés par des singes » et que certaines défaillances des avions ont pu être cachées à l’Administration fédérale de l’aviation (FAA) américaine.

La FAA a annoncé le 7 février que le MAX pourrait effectuer son vol de certification dans les prochaines semaines, malgré le nouveau problème logiciel que les ingénieurs de Boeing avaient alors détecté.

Le fabricant a clôturé l’année 2019 avec des pertes de 636 millions de dollars (578 millions d’euros), passant dans le rouge pour la première fois depuis 1997.