La France ferme ses frontières avec le Royaume-Uni

Suite à l’apparition d’une nouvelle souche du SARS-COV-2, le Royaume-Uni a décidé de reconfiner en urgence une partie de l’Angleterre et plusieurs pays ont annoncé stopper les liaisons avec les Britanniques. 

Une variante qui serait 70% plus contagieuse que la COVID-19 et qui a donc entraîné le confinement de 3 régions anglaises : Londres, le sud-est et l’est de l’Angleterre. Les réunions familiales de Noël seront strictement interdites et le Pays de Galles a lui aussi imposé un confinement depuis hier. La variante du virus, apparue en septembre et intitulée VUI-202012/01, ne provoque pas de symptômes plus inquiétants que sa version précédente. En revanche, « elle est serait jusqu’à 70 % plus transmissible », expliquait le premier ministre britannique, Boris Johnson, lors d’une conférence de presse samedi.

De ce fait, et par mesure préventive, plusieurs pays ont fermé leurs frontières avec le Royaume-Uni en suspendant les liaisons aériennes et ferroviaires. La France a suspendu les circulations depuis le Royaume-Uni depuis dimanche soir minuit pour 48 heures, a annoncé le Premier ministre dans un communiqué, en attendant d’en savoir plus sur cette nouvelle mutation. Cela concerne « tous les déplacements de personnes, y compris liés aux transports de marchandises, par voie routière, aérienne, maritime ou ferroviaire », a précisé Matignon dans un communiqué. Du côté des Pays-Bas, tous les vols avec passagers en provenance du Royaume-Unis sont supprimés jusqu’au 1er janvier et la Belgique a suspendu les liaisons aériennes et le trafic ferroviaire depuis hier minuit. D’autres pays comme l’Allemagne, l’Italie ou bien encore l’Autriche ont également annoncé des suppressions de vols. Bruxelles annonce de son côté que des échanges entre les différents dirigeants des pays de l’Union Européenne sont actuellement en cours pour se coordonner et uniformiser les mesures.