Emmanuel Macron peaufine son plan de déconfinement, l’hôtellerie-restauration dans les premiers concernés

Le Président Emmanuel Macron réunissait hier un conseil exceptionnel où se sont réunis une dizaine de ministres après un échange avec une quinzaine de maires pour travailler sur le calendrier des réouvertures. 

L’échéance de la mi-mai promise par Emmanuel Macron sera-t-elle tenue ? Le Président semble confiant quant à sa stratégie et ses précédentes annonces puisque c’est bien cette date qui a été communiquée aux maires présents hier lors d’une réunion en visio prévue à cet effet. Selon plusieurs élus, le Président a en effet évoqué une première phase de réouverture des lieux fermés à cause du COVID-19 qui concernerait « les lieux où l’on ne prend pas de risque ». Cela devrait donc concerner la réouverture des terrasses, des musées, de certaines activités en plein air et, pour les hôtels, la possibilité de servir le petit-déjeuner et le dîner à ses clients en respectant une jauge stricte. « Dès la première phase de réouverture, la culture sera là. Si au bout de deux ou trois semaines ça se passe bien, on pourra passer à la phase 2 et ainsi de suite », a-t-il ainsi déclaré. L’hypothèse d’une différenciation territoriale en fonction de la situation sanitaire est sur la table du gouvernement. 

Dès lors, la situation devrait être réévaluée toutes les 2 ou 3 semaines pour passer ensuite à une phase suivante comprenant, la réouverture totale sans jauge des restaurants, des bars… Tout en respectant strictement les règles sanitaires (max 6 clients par table, QR code …). 

Pour les salariés en télétravail et devant faire face à la fermeture des établissements scolaires, les crèches et écoles ouvriront le 26 avril et le 3 mai pour les collèges et lycées. Ces dates semblent fixes et ne dépendront pas de l’évolution de l’épidémie selon le Président, contrairement à la réouverture des lieux fermés. 

Concernant les aides allouées aux professionnels de l’hôtellerie-restauration, un accompagnement économique sera assuré durant encore quelques temps : « Il y aura une phase de transition pendant au moins deux mois pour le secteur du CHR (cafés, hôtels, restauration), commerces, tourisme ».