Enquête : des façons de voyager désormais totalement différentes

La pandémie va affecter le secteur du transport aérien pendant des années, mais les voyages reviendront car ils sont un élément essentiel de notre époque, selon une enquête commandée par CarTrawler. Cette étude anticipe les changements qui se produiront lorsque les consommateurs reviendront vers les compagnies aériennes, les hôtels et les sociétés de location de voitures. Découvrez les principales conclusions de ce rapport.

Les compagnies aériennes les plus faibles fusionneront avec d’autres ou disparaîtront tout simplement. Certains hôtels fermeront leurs portes et seront reconvertis à d’autres usages, ou resteront vides en attendant que les voyages se rétablissent.

L’expression « plus sûr près de chez soi » définira très certainement la psychologie à court terme des voyages d’agrément. Les voyages en voiture, en train et sur des vols de courte durée seront les premiers signes d’une reprise de la demande, et cela pourrait se produire en août 2020.

Les voyageurs assimileront « campagne et plein air » à une bonne santé, et « foule et espaces publics » à un risque plus élevé.

La protection contre les maladies deviendra une attente, de la même manière que la protection contre le terrorisme a été intégrée dans le système de voyage.

Pour ce qui est des déplacements professionnels, une bonne partie d’entre eux risque tout simplement de disparaître. La plupart des voyageurs maîtrisent désormais l’art de faire des affaires en ligne depuis leur domicile. Il est également vrai que beaucoup sont impatients de rejoindre le monde physique des contacts réelles. Certains voyages d’affaires seront remplacés par technologie parce que les gens se sont adaptés aux réunions à distance.

Ben Baldanza, qui a été le PDG de Spirit Airlines pendant onze ans, prédit une baisse de 5 à 10 % à long terme des déplacements professionnels. Cela semble être une hypothèse raisonnable. Il indique que des réunions courtes entre une ou deux personnes pourraient facilement être remplacées par l’utilisation d’outils en ligne. Pour ce qui est de la signature de ontrats ou encore des visites sur des sites de production, le voyage restera, bien sûr, une donnée incontournable.

Dans une enquête réalisée par National Car Rental auprès de 995 voyageurs d’affaires basés aux États-Unis en novembre 2019,  81 % des personnes interrogées estimaient que les voyages d’affaires « les aident à nouer des relations qu’ils ne pourraient pas avoir sans un déplacement ». C’est un soutien fort pour le pouvoir d' »être là ». L’enquête a également révélé que 81 % des personnes interrogées mêlent loisirs et activités professionnelles dans le même voyage. Ce déplacement « à double finalité » multiplie par deux la motivation pour une personne de faire un voyage et contribuera à soutenir l’activité globale de voyage d’affaires.

Vous pouvez consulter l’enquête CarTrawler dans son intégralité (en anglais) en cliquant ici.