Aérien : Quelles sont les villes européennes les plus « bookées » ?

911
Aérien : Quelles sont les villes européennes les plus
Lisbonne, première destination européenne.

Les mesures gouvernementales en matière de sécurité sanitaires sont évidemment déterminantes pour l'attractivité des destinations. Résultat : Lisbonne s'envole, Paris maintient son rang et Londres s'écroule.

Au cours de la première moitié du mois de juin 2019, alors que la saison des vacances battait son plein, Londres était la ville la plus fréquentée d'Europe pour toutes les dates d'arrivée, suivie de Paris et de Rome.

La coronavirus est, depuis, passé par là et les mesures sanitaires afférentes ont fait leur œuvre. Selon une étude conjointe du World Travel & Tourism Council (WTTC) et de ForwardKeys, un an plus tard, le Top 10 européen s'en trouve chamboulé.

Sans surprise, plus la destination inspire confiance, plus ses mesures sont souples, plus elle est attractive. Ainsi, les restrictions aux frontières et les règlements de quarantaine du Royaume-Uni font plonger la capitale britannique. 

Entre-temps, Lisbonne s'est hissée au sommet de la liste des villes européennes les plus réservées durant la première moitié du mois de juin, alors qu'elle se situait près de la dernière place en 2019, à la neuvième place.

A contrario, le Portugal, qui a été l'un des premiers pays à mettre en place des protocoles d'hygiène et de sécurité renforcés pour l'accueil des touristes et a l'un des taux de dépistage les plus élevés pour contrôler la transmission. Lisbonne en profite en s'envolant de la 9ème à la 1ère place.

Selon la même étude, les nouveaux billets émis pour les futurs voyages internationaux vers l'Union européenne (UE) ont chuté de 84,4 % au cours de la première moitié de juin par rapport à la même période en 2019, un peu moins mauvais que la baisse globale de 94,5 % en mai 2020 vs. mai 2019.

Pendant ce temps, les réservations vers le Royaume-Uni ont chuté de 96,7 % au cours de la première moitié du mois de juin, un chiffre stupéfiant, pratiquement inchangé par rapport à l'effondrement de 97,2 % enregistré en mai.