Interview vidéo : Uber France s’explique sur les problèmes de sécurité

Quelles garanties de sécurité dans les Vtc alors que de nombreux utilisateurs de la plateforme Uber dénoncent des agressions sexuelles ou des comportements déplacés de la part de chauffeurs?  Franck Monsauret, responsable d’Uber for Business France, nous explique, dans l’entretien qu’il nous a accordé, que la sécurité reste la priorité du géant du Vtc.

- Publicité -

C’est la première fois qu’Uber France accepte de répondre aux nombreuses questions soulevées depuis que le problème des agressions sexuelles commises par des chauffeurs fait la « Une » de l’actualité.

Franck Monsauret, le patron d’Uber for Business a donc accepté de détailler, très précisément, pour Déplacements Pros, toutes les mesures mises en oeuvre et en cours de développement afin de garantir la sécurité des passagers. « Notre première priorité, c’est la sécurité des usagers, avant, pendant et après la course. Nous renforçons nos procédures et nos employés au sein de la plateforme sont tous formés pour traiter les signalements. »

Afin d’assurer une meilleure prise en charge des utilisateurs confrontés à un problème de sécurité, Uber annonce de nouvelles procédures. « Dès le tout début 2020 nous serons en mesure de traiter immédiatement tous les signalements avec le rappel en temps réel« , explique Franck Montsauret. « Dans les 5 minutes maximum, après un signalement via notre application, nous serons en mesure de rappeler l’utilisateur afin d’intervenir auprès de lui le plus rapidement possible. Dans le même temps, à titre conservatoire, nous suspendons le chauffeur et nous orienterons la victime, dans les cas avérés, vers des associations partenaires qui pourront leur proposer un accompagnement psychologique et logistique. C’est à dire le dépôt de plainte et toutes les démarches nécessaires.« 

Uber se dit engagé dans une démarche proactive, « Nous avons une responsabilité en tant que leader du secteur« , explique Franck Monsauret. « Nous recherchons toutes les options valables pour garantir la sécurité de tous. Nous lançons un nouveau système d’identification des chauffeurs qui permettra d’être certain que le chauffeur qui vient vous chercher est bien celui qui est inscrit sur notre plateforme. »

Le problème de la sécurité concerne, bien évidemment, tous les acteurs du secteur. Dans notre dernier podcast hebdomadaire, vous avez pu entendre un responsable de la plateforme de Vtc Kapten, Dimitri Tsygalnitzky, expliquer que toutes les compagnies de véhicules avec chauffeur partageaient la même problématique d’une « sécurité sans faille même si le risque zéro n’existe pas. » 

Uber, dont le nom est quasiment devenu un synonyme pour désigner un Vtc, est un géant qui domine le marché au point d’en être l’incarnation. Cela implique des obligations, « c’est la raison pour laquelle sommes dans une logique d’exemplarité », conclut Franck Monsauret. 

Ce contenu est proposé par Uber for Business France