Inde : New Delhi prolonge son confinement, de nouveaux pays ferment leurs frontières

Alors que le confinement a été instauré le lundi 19 avril dans la capitale indienne, les autorités locales ont décidé de le prolonger d’une semaine face à une nouvelle hausse des contaminations au COVID-19. 

Avec près de 350 000 nouvelles contaminations en 24 heures, la situation semble être hors de contrôle en Inde. Le pays qui compte 1,3 milliard d’habitants a ainsi enregistré 2 767 nouveaux décès. Les autorités de New-Delhi ont ainsi décidé de prolonger d’une semaine le confinement mis en place la semaine dernière pour tenter d’atténuer la pression sur les hôpitaux. « Les ravages du coronavirus se poursuivent et il n’y a pas de répit », a déclaré le chef du gouvernement de Delhi, Arvind Kejriwal. New Delhi n’est pas la seule agglomération indienne actuellement soumise au confinement. Le Cachemire indien est devenu samedi la dernière région en date à annoncer un confinement pour le week-end.

> A lire aussi : Le Royaume-Uni interdit l’entrée des voyageurs en provenance d’Inde

Pour rappel, plusieurs pays en Europe, dont la France et le Royaume-Uni ont annoncé la suppression des vols en provenance d’Inde et/ou un renforcement des contrôles aux frontières. La Thaïlande a, à son tour, interdit depuis dimanche aux étrangers en provenance du pays d’entrer sur le territoire. De son côté, le Bangladesh qui partage 4 000km de frontière avec l’Inde, a lui aussi annoncé la suspension des liaisons terrestres avec son voisin et ce, pour deux semaines minimum.