Israël ferme son ciel « hermétiquement »

Israël ferme son ciel
L'aéroport Ben Gourion déserté. (AP Photo/Ariel Schalit)

Champion de la vaccination, le pays veut se prémunir de la propagation des nouveaux variants du virus.

Alors que le pays est confiné et qu'une campagne de vaccination massive (2,5 millions d'Israéliens vaccinés sur une population de 9 millions), le gouvernement israélien vient de prendre une mesure des plus drastiques en ce qui concerne l'accès par voie aérienne à son territoire.

"Nous fermons notre ciel de façon hermétique", a en effet déclaré le Premier ministre Benjamin Netanyahu ce dimanche soir. L'objectif est d'empêcher la propagation des nouveaux variants du virus dans le pays.

La mesure prendra effet dans la nuit du lundi 25 au mardi 26 janvier. Plus aucune compagnie aérienne ne sera autorisés à atterrir ou à décoller du pays, à l'exception de quelques vols cargos et de trajets de personnes qui doivent se rendre à l'étranger pour un suivi médical ou faire un "travail essentiel qui ne peut être effectué à distance". Le gouvernement n'a pas précisé dans quelle mesure les individus entrant dans ces catégories pourront trouver des vols programmés.

Cette fermeture de l'espace aérien israélien (qui autorise cependant le survol du pays) durera jusqu'au dimanche 31 janvier, date de la fin du confinement de la population.