La Belgique interdit tous les « déplacements non-essentiels »

Les autorités belges ont annoncé de week-end l’interdiction de tous les déplacements non-essentiels vers et depuis la Belgique et ce, pour une durée de 1 mois. 

Dans l’objectif de limiter la propagation de l’épidémie et notamment du variant britannique, le gouvernement belge interdit désormais les déplacements dits non-essentiels jusqu’au 1er mars. La mesure prendra effet à partir du mercredi 27 janvier. 

Seuls les séjours jugés « essentiels » seront autorisés : pour des raisons de décès, de soins médicaux, de coparentalité, de nécessités professionnelles impératives, etc. Mais ceux qui passeront une frontière devront prouver la raison de leur déplacement. En parallèle, ceux passant plus de 48h dans un autre pays devront par la suite se soumettre à une quarantaine de 10 jours à leur retour, ainsi qu’à 2 tests PCR le premier et le septième jour. Pour les transfrontaliers, ils seront autorisés à se déplacer tout en se munissant d’une autorisation ou d’une déclaration de l’employeur.