L’Australie partie pour être isolée du monde jusqu’en décembre

Avec la circulation du variant Delta, les contrôles stricts aux frontières et le faible taux de vaccination de la population australienne, l’île-continent est fermée à la plupart des visiteurs étrangers. La compagnie Qantas prévoit désormais la reprise de vols internationaux sur des destinations « hautement vaccinées » à la mi-décembre.

« La perspective de pouvoir voler à l’étranger peut sembler bien lointaine, surtout avec la Nouvelle-Galles du Sud et le Victoria en état d’urgence, mais le rythme actuel du déploiement du vaccin signifie que nous devrions avoir beaucoup plus de liberté dans quelques mois« . Alan Joyce, le Pdg de Qantas, dans une récente déclaration, fait preuve d’un  optimisme mesuré dans le contexte de crise sanitaire actuel en Australie.

La compagnie australienne prévoit en effet de relancer « mi-décembre » ses vols vers Singapour, les États-Unis, le Japon et le Royaume-Uni, des pays où le taux de vaccination est important. Mais cette décision dépend également du rythme de la vaccination dans les prochaines semaines en Australie. En effet, seule un quart de la population australienne est vaccinée, l’objectif étant d’atteindre un taux de vaccination de 80 % d’ici décembre. Sur ce point, on notera l’initiative du groupe Qantas de rendre la vaccination de ses employés obligatoire, par étapes selon les catégories de personnel, d’ici le 31 mars prochain. De plus, Qantas et JetStar ont lancé une nouvelle campagne de récompense pour les voyageurs fréquents basés en Australie et entièrement vaccinés. La compagnie australienne avait déjà marqué les esprits en fin d’année dernière en annonçant qu’elle exigerait de ses passagers internationaux qu’ils soient vaccinés.

Aujourd’hui, très peu de grandes compagnies aériennes maintiennent une desserte de l’Australie. Les frontières australiennes sont en effet fermées à la grande majorité des visiteurs. Récemment encore, American Airlines a suspendu sa desserte de Sydney. Quelques compagnies maintiennent toutefois une activité passagers réduite, telles United Airlines, Delta Air Lines ou Korean Air. La plupart des autres transporteurs opérant encore sur l’Australie n’assurent que le transport de fret.

«L’une des plus grandes inconnues est l’exigence de quarantaine pour les voyageurs entièrement vaccinés entrant en Australie », constate le patron de Qantas. Et d’ajouter : « Si c’est 14 jours dans un hôtel, les niveaux de demande seront très faibles. Si la période de quarantaine est en revanche plus courte, avec des tests supplémentaires et la possibilité de s’isoler à la maison, cela permettra à beaucoup plus de gens de voyager». Pour l’heure, le gouvernement de Canberra n’a pas encore annoncé une date pour l’assouplissement des contrôles stricts aux frontières australiennes.