Le patron de la GBTA accusé de racisme et mis en « congé administratif »

C’est un courriel anonyme, largement relayé, qui a mis le feu aux poudres. Le PDG de la Global Business Travel Association, Scott Solombrino, y est accusé de mauvaise conduite près de trois mois après sa nomination très médiatisée à la tête de l’association. Le dirigeant vient d’être placé en « congé administratif. »

Le courriel largement diffusé accuse le PDG de créer « un environnement de travail hostile aux femmes et aux minorités raciales« . La GBTA a confirmé qu’elle venait d’accorder un congé administratif à Solombrino et avait engagé un cabinet d’avocats pour effectuer un examen indépendant.

Le dénonciateur anonyme a accusé le PDG de profiter d’une série de séjours dans des hôtels luxueux et de sommets haut de gamme tout en refusant le remboursement des dépenses basiques aux travailleurs de la GBTA.

La lettre de dénonciation, qui est signée « personnel actuel et ancien du GBTA« , souligne un certain nombre d’incidents en cours et spécifiques que certains décrivent comme « des commentaires racistes, diviseurs et désobligeants à l’égard du personnel féminin ».

La lettre fait état de références désobligeantes continues à l’égard du personnel actuel et passé, des membres du conseil d’administration, des acheteurs, des vendeurs et des médias, ainsi que des commentaires quotidiens adressés au personnel comme « vous êtes fou, vous êtes fou, vous êtes stupide, idiot, vous êtes ennuyeux« , et les déclarations de Solombrino selon lesquelles la GBTA n’est pas une démocratie et « ils [le conseil d’administration] s’en moquent et me laissent faire ce que je veux« .

En réponse à ces plaintes, le conseil d’administration de GBTA a engagé un cabinet d’avocats new yorkais qui est chargé de mener une enquête interne.

Le principal intéressé, Scott Solombrino vient de réagir : « Dans les affaires et en tant que dirigeant, j’ai toujours traité les hommes et les femmes qui m’entourent avec honnêteté et équité. Bien que je doive parfois choisir mes mots avec plus de soin, en 44 ans de carrière, je n’ai jamais été confronté à une seule plainte sur le lieu de travail, et encore moins à des allégations comme celles contenues dans ces courriels anonymes. »

Scott Solombrino a été promu au poste le plus élevé de l’association en mai après avoir occupé pendant un an le poste de directeur général des opérations. Il a remplacé Michael McCormick, qui avait été le Pdg de la GBTA pendant 10 ans.