Le Royaume-Uni impose une quarantaine obligatoire payante à l’hôtel

Dès ce lundi, l’Angleterre impose une quarantaine à l’hôtel payante pour les résidents britanniques ou citoyens irlandais à leur arrivée sur le territoire en provenance de 33 pays sur liste rouge. 

Londres renforce encore un peu plus ses restrictions pour lutter contre la propagation du virus et de ses variants. A compter de ce lundi 15 février, une quarantaine obligatoire à l’hôtel pour les résidents en provenance de pays classés à risque sera instaurée. Désormais, les résidents britanniques ou citoyens irlandais arrivant en Angleterre en provenance de 33 pays, dont l’Afrique du sud ou bien encore la totalité de l’Amérique latine. Ils devront ainsi s’isoler 10 jours à l’hôtel et à leurs frais, soit environ 1 750 livres sterling par séjour, tests PCR compris. Les voyageurs arrivant des autres pays doivent aussi suivre une quarantaine de 10 jours, mais peuvent le faire chez eux. Dans les deux cas ils devront ensuite effectuer un test PCR dans les 72 heures qui précédent le départ et être dépistés aux 2e et 8e jours de la quarantaine. 

Les séjours à l’hôtel et les tests doivent être préalablement réservés sur un site dédié. Le gouvernement a ainsi alloué près de 5 000 chambres à ces voyageurs, la capacité qui pourra être portée à 58 000. En cas de refus, la personne encourt une amende de 1 000 livres pour un test négatif manquant à l’arrivée et jusqu’à 10 000 livres pour ceux qui tentent d’échapper à la quarantaine à l’hôtel. Ceux qui cacheraient leur passage dans un pays à risque encourent dix ans de prison.