Omicron – La France durcit ses conditions de voyage

Omicron - La France durcit ses conditions de voyage

Ce mercredi, à la sortie du Conseil des ministres, Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, a annoncé une série de mesures restreignant les conditions de voyages à l'extérieur de l'UE. Il a également annoncé une classification nouvelle, "rouge écarlate", pour les pays à très haut risque Covid.

Après avoir dressé un tableau de la situation sanitaire en France, où 13 cas suspects de variant Omicron ont été détectés, Gabriel Attal a décliné plusieurs mesures durcissant les conditions de voyage, y compris pour les vaccinés. Ces mesures sont applicables à partir du samedi 4 décembre.

Les voyageurs ayant reçu leurs deux (ou trois) doses de sérum qui reviennent d'un pays extérieur à l'Union européenne devront présenter un test (PCR ou antigénique ? La précision n’a pas été faite) de moins de 48 heures à leur entrée en France. 

Au sein de l'Union européenne, en revanche, pas de changement : pas de test exigé au retour pour les détenteurs d'une preuve de vaccination. Les voyageurs non vaccinés, eux, qu'ils reviennent d'Europe ou d'un pays du reste du monde, devront dans les deux cas présenter un test de 24 heures (contre 48 heures ou 72 heures jusqu'ici).

En outre, les liaisons aériennes en provenance des 7 pays d’Afrique australe (Afrique du Sud, Botswana, Zimbabwe, Namibie, Lesotho, Eswatini, Mozambique), fermées depuis vendredi dernier, reprennent dès samedi 4 décembre, mais «avec un encadrement drastique» et des vols réservés aux Français, aux ressortissants de l'Union européenne, aux diplomates et aux personnels navigants. Ceux-ci devront être porteur d’un test négatif en partant, et devront également effectuer un test à l'arrivée et se soumettre à un isolement de 7 jours en cas de test négatif ou 10 jours dans le cas contraire.

Enfin, la classification en trois couleurs jusqu'ici utilisée par le gouvernement pour distinguer les pays du monde en fonction du risque Covid évolue à compter du samedi 4 décembre. Une quatrième couleur, le rouge écarlate, va désormais permettre de distinguer les pays où l'épidémie est particulièrement active et les variants présents. En l'occurrence, elle comptera les sept pays d'Afrique australe, auxquels s’ajoutent l'Île Maurice, la Zambie, et le Malawi. Seuls les Européens pourront accéder à la France en provenance de ces dix pays. Ils seront tous testés à l'arrivée.