Reporter les voyages à l’étranger ? Jean-Pierre Mas (EDV) vent debout contre le Quai d’Orsay

Face au coronavirus, les récentes recommandations du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères français sont excessives, selon le président des Entreprises du Voyage.

Notre confère L’Écho touristique a recueilli les réactions de Jean-Pierre Mas, président des Entreprises du Voyage (EdV). Et le moins qu’on puisse dire est qu’elles ne sont pas tendres. «Le Quai d’Orsay a perdu les pédales», s’exclame-t-il, critiquant vertement les recommandations du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères de différer les déplacements à l’étranger, dans toute la mesure du possible.

Or, selon les spécialistes de la santé publique, une telle mesure ne se justifie que dans les zones à foyer à risques. «La France est la seule, aussi, à avoir conseillé de différer les voyages en Lombardie et en Vénétie», a rappelé également Jean-Pierre Mas. En réaction, les EdV et le Syndicat des entreprises du tour-operating (Seto) préparent une prise de position commune, sans doute de concert avec la Fédération nationale de l’aviation marchande (Fnam).