TousAntiCovid Carnet, le sésame pour voyager en Corse, Outre-Mer et Europe

L’application TousAntiCovid va bientôt stocker un « carnet » sécurisé, certifiant qu’on est testé ou vacciné. Cette nouvelle fonctionnalité va être expérimentée dans un premier temps sur les vols vers la Corse et les Outre-Mer, avant d’être étendue à l’espace européen, voire au-delà.

Le gouvernement, sur la question du « certificat sanitaire », entendait répondre à trois objectifs : « proposer un service simple et gratuit pour tous, assurer la sécurité des données sanitaires traitées, et garantir un accès égalitaire avec la possibilité d’obtenir son certificat en version papier comme en numérique« .

Sur l’accès du document en format digital, il a annoncé ce dimanche l’intégration d’un « carnet » dans son application de traçage TousAntiCovid, permettant de prouver sa situation sanitaire. Cet espace sécurisé baptisé TousAntiCovid-Carnet permet ainsi, dès ce lundi 19 avril au soir, de délivrer une certification officielle des fiches résultat des tests PCR et antigéniques négatifs, ou un certificat de rétablissement de la Covid lorsqu’on l’a déjà déjà contracté et que l’on est immunisé. Dans un deuxième temps, dès le 29 avril, l’application certifiera son état vaccinal.

Ces différents résultats sont authentifiées avec un Datamatrix (une sorte de QR code) via la norme 2D-DOC/ANTS, employée par l’administration française pour certifier ses documents, permettant ainsi d’éviter les fraudes liées à la présentation de faux résultats de tests. Une application de lecture, appelée TousAntiCovid Verif, équipera les entités autorisées à vérifier les certificats, soit les compagnies aériennes, la police, les douanes…

La France s’engage « dès maintenant » dans l’expérimentation de la fonctionnalité TousAntiCovid-Carnet. Ainsi, dès cette semaine pourra être présenté ce carnet, comme preuve de sa situation sanitaire, pour embarquer sur des vols Air France et Air Corsica entre le continent et la Corse. Après son extension à l’Outre-mer prévue dans les « semaines suivantes », pour l’instant sans plus de précisions, le procédé sera étendu aux déplacements à l’intérieur de l’Union européenne, autorisant les déplacements en avion mais aussi en train et en voiture. Chaque État de l’UE, dans le cadre du futur certificat sanitaire européen. doit en effet se doter d’une application opérationnelle d’ici la mi-juin. Objectif : rendre la vérification des certificats interopérable au niveau européen avant le 17 juin, permettant alors de voyager à l’intérieur de son espace, soit ses 27 pays membres. Son extension pour voyager hors d’Europe est également envisagé et s’inscrira dans le cadre d’accords bilatéraux négociés par Bruxelles, autour de standards communs.