Un plan de départs volontaires en préparation chez Airbus

Airbus se prépare à une vague de départs volontaires comme mesure d’ajustement des coûts du groupe sans qu’il soit nécessaire de procéder à des licenciements et sans causer de gêne aux gouvernements français et allemand, qui ont alloué des fonds publics pour aider le constructeur aéronautique européen, selon Bloomberg. Les départs comprendront des mises à la retraite anticipées.

- Publicité -

Ces suppressions de postes touchent entre 12 000 et 16 000 employés du géant européen, selon les estimations des analystes de Bloomberg Intelligence. Sur tous ses sites, la société met en œuvre des réductions temporaires d’emplois et de salaires dans la division de l’aviation civile pour atténuer les effets du coronavirus. En parallèle, elle négocie des réductions dans la division Défense et Espace.

Le groupe fait face à la pandémie avec des liquidités de 15 milliards d’euros, mais a déjà fait état d’une sortie de fonds de 8 milliards au cours du premier trimestre de l’année. Guillaume Faury, le PDG d’Airbus, a averti que la crise du coronavirus mettait en danger la survie de la compagnie.

La compagnie prévoit maintenant que le coup porté à la demande d’avions durera au moins cinq ans : elle veut s’attaquer aux ajustements avec rapidité pour atteindre l’équilibre financier d’ici 2020.