Appels d’offres : LÉVÉNEMENT dénonce des pratiques insupportables

L’organisation professionnelle des agences de communication événementielle tire la sonnette d’alarme avec la campagne « La ligne rouge est franchie ».

LÉVÉNEMENT fédère 70 entreprises de conseil, de création et de production en communication événementielle. Celles-ci n’ont jamais cessé de se plaindre des mauvaises habitudes prises par leurs clients. Les annonceurs, dans le cadre d’un appel d’offres, sollicitent de nombreuses agences (parfois une dizaine !), lesquelles consacrent beaucoup de temps à la réalisation des briefs, le plus souvent en pure perte. A cette mise en compétition d’un nombre excessif d’agences s’ajoutent « un niveau de livrables demandé bien trop important pour des délais de réponse irréalistes, une absence totale de rémunération des notes stratégiques et de la création…« , comme le rappelle l’association dans un communiqué.

En cette rentrée 2021, LÉVÉNEMENT a donc décidé d’alerter les annonceurs sur leurs pratiques « devenues insupportables (…) Cette irresponsabilité de nombreux donneurs d’ordre met aujourd’hui dans une grande difficulté toute une filière, agences, prestataires et indépendants et dégrade nos relations » poursuit l’association. C’est pourquoi elle démarre cette semaine une campagne presse (CB News, le JDD, les Échos) et social media (#AchatsResponsables), dans laquelle elle invite les annonceurs, acteurs de l’économie privée, publique et parapublique à témoigner de leur « responsabilité de donneur d’ordre ». LÉVÉNEMENT rendra public chaque mois les engagements les plus responsables.