Cannes et Mandelieu-la-Napoule : hauts lieux du MICE sur la Côte d’Azur

234

La ville de Cannes accueillait les 28, 29 et 30 mars le salon du MICE, Heavent Meetings. Forte d’une année 2022 placée sous le signe de la reprise des évènements corporates, la ville de la Côte d’Azur mise sur ses nombreux atouts pour séduire les organisateurs d’événements en 2023. A quelques kilomètres, la commune de Mandelieu-la-Napoule investit également pour attirer la clientèle business. 

Après plus de deux années marquées par la crise, le marché du MICE reprend des couleurs. A Cannes, la ville a accueilli plus de 140 événements en 2022, dont 60 BtoB. « Après 18 mois de crise sanitaire, dont 11 sans activité, l’année 2022 est une année de reprise », déclare Jean-Michel Arnaud, Président du Palais des Festivals et des Congrès de Cannes et élu délégué à la Culture et Conseiller communautaire. En faisant abstraction des mois de janvier et février, période où les restrictions sanitaires subsistaient encore, l’activité est repartie de plus belle dans la ville de la Côte-d’Azur.

> A lire aussi : MICE : Cannes affiche son optimisme pour 2023

Et à en croire le Président du Palais des Festivals et des Congrès, cette « pause forcée » n’a pas eu que des effets négatifs : « Nous en avons profité pour nous réinventer et repenser le lieu. Avec une dimension RSE plus forte d’une part, et de l’autre des offres qui s’adaptent mieux aux besoins du marché », nous explique-t-il. Le Palais a en effet obtenu pour la première fois l’accréditation GBAC Star Facility, une certification sanitaire nord-américaine, s’est vu renouvelé ISO 18788 et est devenu fin 2022 le premier centre de congrès « Société à mission ». « Ce que nous souhaitons aujourd’hui est d’accueillir durablement le monde », ajoute Jean-Michel Arnaud. En parallèle, la société a décidé d’inaugurer en 2021 le Hi5 studio, un studio digital au cœur du Palais qui propose aux organisateurs d’évènements un outil clé en main pour des évènements hybrides ou 100% digitaux. Doté d’un plateau de 120m2, il peut accueillir jusqu’à 350 places assises. 

Crédit : Palais des Festivals et des Congrès de Cannes

Environ 300 000 congressistes par an

Au total, la ville reçoit environ 300 000 congressistes par an : « Nous resonnons à travers la destination, plus que le simple fait de promouvoir notre Palais et centre des Congrès. Il y a eu beaucoup d’investissements de faits ces dernières années pour développer, encore plus, le marché de l’événementiel professionnel et cela va de paire avec les travaux qui ont lieu actuellement dans la ville ». Au total, selon le Président du Palais des Festivals et des Congrès de Cannes, les retombées économiques liées au tourisme d’affaires se chiffrent à 850 millions d’euros par an. En 2023, la ville d’environ 75 000 habitants souhaite continuer de faire de l’ombre à certaines grandes capitales européennes comme Barcelone et assure que l’activité du premier trimestre 2023 a déjà dépassé de 25% le niveau de 2022. 

Mandelieu-la-Napoule : une commune « plus nature »

Et ce dynamisme profite aux communes alentours et les pousse à aller chercher leur part du gâteau. C’est le cas de Mandelieu-la-Napoule qui, sous l’égide de Pierre-Louis Roucaries, Directeur général de l’Office de tourisme et des Congrès et du Centre Expo Congrès de Mandelieu-la-Napoule, a décidé d’investir le marché du MICE pour faire vivre la destination à l’année. Sorti de terre il y a maintenant 12 ans, le centre des Congrès de la ville dispose d’un plateau modulable de plus de 1 700m2, de plusieurs salles de réunion, dont une équipée pour des événements « phygitaux », d’une salle amphithéâtre de 1 100m2, d’un espace foyer et d’un extérieur avec jardin. Avec environ 50 événements par an organisés dans la ville, tous types confondus, Pierre-Louis Roucaries souhaite en faire une destinations de choix pour les organisateurs d’événements français et internationaux. « Nous avons la clientèle affaires française évidemment mais nous souhaitons désormais aller chercher la clientèle italienne. Les nord-américains et la clientèle asiatique sont également sur la liste mais l’offre doit être encore développée pour répondre à leurs besoins spécifiques », explique-t-il. En 2022, le centre des Congrès a atteint 99% du CA de 2019 : « Pour 2023 nous n’avons pas de données chiffrées mais nous dépasserons le niveau de l’année de référence », ajoute-t-il.

Crédit : OTC Mandelieu

Un nouveau parc hôtelier de 1 000 chambres

Pour cela, la destination mise sur un parc hôtelier de plus de 1 000 chambres (quasi neuf), avec plusieurs hôtels, dont quatre 4 étoiles tous situé à moins de 20min à pied du centre des Congrès et des lieux événementiels d’exception tels que le château de Mandelieu-la-Napoule ou bien encore l’espace du golf Old Course. Située à 30min en voiture de l’aéroport de Nice et à 7km de la gare de Cannes, la commune est également facilement accessible par voie maritime et fluviale grâce à ses différents ports (plus de 6 000 places) et à la Siagne qui la traverse. Mandelieu souhaite également capitaliser sur une ADN « sport et nature », à l’opposé de la très clinquante Cannes et de sa croisette : « Ici nous avons la nature à proximité et nous souhaitons en faire bénéficier les professionnels qui choisissent notre ville pour y organiser leur événement », déclare le Directeur général de l’Office de tourisme et des Congrès et du Centre Expo Congrès. Face à l’inflation, à l’évolution de la pandémie et au retour de la clientèle étrangère, 2023 devrait donc confirmer ou infirmer si la stratégie mise en place par les deux villes du sud s’avère payante pour relancer l’activité BtoB. 

© Camille Moirenc / OTC Mandelieu