Disney supprime 28 000 postes, l’activité événementielle en chute libre

Le géant américain annonce la suppression de 28 000 postes aux Etats-Unis à cause de la pandémie. De nombreux emplois liés à l’activité événementielle sont concernés. 

Comptant parmi les pays au monde les plus touchés par le coronavirus, les Etats-Unis doivent faire face à une vague inédite de licenciements. Le groupe Disney a en effet annoncé qu’il comptait supprimer 28 000 postes au sein de son activité qui comprend les parcs d’attractions, l’événementiel ou bien encore les produits dérivés. 

Une décision qui résulte de « l’impact prolongé du Covid-19 sur nos affaires, y compris les réductions de capacité sur les sites, en lien avec la distanciation physique, et les incertitudes sur la durée de la pandémie », déclare le groupe à travers un communiqué. Pour rappel, le parc d’Orlando avait réouvert ses portes en juillet dernier mais avec une capacité d’accueil limitée. Celui en Californie, lui, est toujours fermé. 

Sur les 28 000 salariés concernés, 67 % étaient employés à temps partiel, a précisé Disney, qui employait 223 000 personnes au 31 décembre 2019. D’avril à juin, le chiffre d’affaire sur l’activité des parcs et événementiel a plongé de 85 % par rapport à l’année 2019. « Nous avons réduit les dépenses, suspendu des projets importants, mis au chômage technique les comédiens et rendu nos opérations plus efficaces, mais nous ne pouvons pas garder tous nos employés en ouvrant avec des capacités aussi limitées », ont indiqué les dirigeants.