LÉVÉNEMENT demande au Conseil d’État le retrait total de la Circulaire Collomb

L’Association des agences de communication événementielle souhaite le retrait total de ladite circulaire, afin d’en finir avec la prise en charge des frais de Police par les organisateurs d’événements.

- Publicité -

Le Conseil d’État conteste certains dispositifs de la Circulaire Collomb, publiée en mai 2018. LÉVÉNEMENT, l’Association des agences de communication événementielle prend acte de cette décision et demande à l’institution d’aller plus loin, jusqu’au retrait total de ladite circulaire. Celle-ci pourrait, selon l’association, continuer de mettre en péril l’organisation de certains événements, rassemblements ou festivals grand-public, de même que les foires ou les salons. Cette circulaire autorise notamment les préfets à facturer les frais de Police aux organisateurs d’événements.

LÉVÉNEMENT se rangera aux côtés d’autres organisations professionnelles comme UNIMEV (Union française des métiers de l’événement) et le Prodiss (Syndicat national du spectacle musical et de variété) pour faire entendre sa voix.

LÉVÉNEMENT est l’association des agences de communication événementielle. Elle en fédère 65, pèse environ 80% du marché et réunit 2 500 collaborateurs permanents. Son ambition : être LA réponse aux enjeux de la profession, affirmer la valeur ajoutée des métiers de l’événementiel, mutualiser les ressources de réflexion et de promotion autour de thèmes à forts enjeux, favoriser les rencontres entre l’ensemble des acteurs (agences, clients, partenaires, institutionnels…), créer un lien plus fort entre clients et agences et développer de bonnes pratiques partagées par tous.

LÉVÉNEMENT intègre également Le Club des Partenaires de LÉVÉNEMENT, réseau de 70 professionnels prestataires de l’événement, est partenaire de LéCOLE – The Event Thinking School, et figure parmi les partenaires fondateurs de French Event Booster, plateforme d’innovation événementielle aux côtés de Viparis.