M&E : « La filière mondiale des réunions devrait être valorisée à 1,78 milliard de dollars d’ici 2030 »

2710

Accor publie un nouveau rapport sur les grandes tendances en matière de Meetings and Events. Le lien humain, l’équilibre et le sentiment d’appartenance sont les trois priorités de 2024 selon le groupe. 

Baptisé « Meetings Expectations : The future of meetings & Events », le rapport publié par Accor révèle les 5 tendances qui devraient façonner la croissance du secteur en 2024. Selon Accor, 78% des professionnels interrogés ont déclaré que leurs dépenses, ou celles de leurs clients, avaient augmenté depuis 2022, 36% déclarant que ces dernières avaient augmenté de plus de 25%. Sur 2024, la croissance devrait se poursuivre. 80% des experts interrogés s’attendent en effet à une augmentation des dépenses l’an prochain, 30% d’entre eux estimant que celles-ci augmenteront de plus de 25 %. « La filière mondiale des réunions devrait, selon les prévisions, être valorisée à 1,78 milliard de dollars d’ici 2030 », complète Sophie Hulgard, Directrice générale des ventes chez Accor. Elle ajoute : « Les événements en présentiel ont en effet cédé la place aux rencontres virtuelles. Nous avons su nous adapter et faire évoluer notre offre. Cette évolution se poursuit aujourd’hui, le lien humain étant au centre de toutes les tendances que nous prévoyons. Le besoin de se rencontrer, de partager et de s’épanouir est plus que jamais d’actualité. »

Les critères environnementaux ne sont plus optionnels pour obtenir des contrats

Parmi les 5 tendances que révèle le rapport, la première concerne une productivité plus douce. Les entreprises et les salariés souhaitent trouver un juste équilibre entre leur mission et la productivité. Ensuite, la promotion de l’appartenance prime désormais sur les évènements. Le secteur des réunions et des événements est fondé sur un élément, l’humain. Selon le rapport, les relations humaines et le renforcement du sentiment d’appartenance sont les deux piliers d’un événement réussi. L’importance de la qualité de l’expérience est également un élément important. Il faut être capable de créer des expériences mémorables qui permettent de tisser des liens forts, tout en rentabilisant les investissements. En parallèle, l’éco-responsabilité devient un élément différenciateur et les critères environnementaux ne sont plus optionnels dans l’obtention des contrats. Enfin, les conférences en présentiel sont devenues essentielles pour réunir des personnes qui ne se
connaissent que par écrans interposés.

« Les tendances décrites dans ce rapport traduisent l’ADN de ce secteur, la conduite des affaires en présentiel restant incontournable. Lien humain et succès commercial vont de pair, et rendent les entreprises plus fortes. Alors que la reprise du secteur se poursuit à l’international, c’est sa capacité à tisser du lien, à être catalyseur de la croissance commerciale et de la culture des entreprises, et à susciter un sentiment d’appartenance, qui lui permettra de dépasser ses prévisions de croissance », conclut Karelle Lamouche, Directrice générale Commercial de la division Premium, Milieu de gamme & Économique, Accor.