Rapport Amex Meetings & Events : les professionnels du MICE optimistes pour 2022

Plus des deux tiers d’entre eux prévoient un retour des réunions en présentiel au niveau d’avant la pandémie dans un à deux ans au plus tard, selon le rapport annuel de la division M&E d’Amex GBT basé sur une enquête mondiale. L’optimisme est plus mesuré en Europe que sur les autres continents.

La confiance retrouvée. Tel pourrait être le titre du «2022 Global Meetings and Events Forecast», le 11e rapport annuel publié par American Express Meetings & Events. Ainsi, 67 % des personnes interrogées tablaient sur un retour des réunions en présentiel à leur niveau d’avant la pandémie d’ici un à deux ans, selon cette enquête mondiale menée durant les mois de juin et juillet derniers auprès des 500 professionnels des « réunions et des événements » représentent des entreprises, associations, acheteurs et fournisseurs issus de 37 pays, auxquels se sont ajoutés des entretiens avec des experts du secteur.

Les « meetings & events » en présentiel devraient ainsi augmenter en 2022 avec 81 % des événements devant comporter un volet en présentiel. Autre indicateur de la croissance du secteur : 64 % des professionnels mentionnent une augmentation des budgets pour l’année prochaine. Ce qui ne les empêche pas de tirer les leçons de la pandémie pour améliorer la valeur, l’efficacité et la durabilité de leurs futurs événements. «À horizon 2022, nous nous attendons à ce que l’optimisme, l’ingéniosité et l’innovation que nous avons observés dans le secteur au cours des deux dernières années conduisent à une nouvelle ère de stratégies M&E réfléchies, axées sur la technologie et la responsabilité sociétale», prévoit Gerardo Tejado, Senior Vice Président et General Manager d’Amex M&E.

La question environnementale sera en effet une priorité pour la plupart des organisateurs d’évènements en 2022 : 83 % des personnes interrogées ont déclaré que leur organisation tenait compte de la durabilité lors de la planification des réunions et des événements. Les pratiques de durabilité les plus citées par les répondants sont la réduction de l’utilisation du papier, l’application de mesures d’économie d’énergie ainsi que la réduction des déchets pour leurs réunions de 2022.

Autre prévision, les réunions internes et de formation devraient connaître la plus forte croissance en 2022. Et malgré l’augmentation des réunions et événements en présentiel, les formats virtuels et hybrides continueront à jouer un rôle clé, selon le rapport permettant notamment d’atteindre un public plus large.

Dans le monde, les prévisions par région :

Amérique du Nord
Les professionnels font preuve d’un grand optimisme quant à une reprise en 2022. Au moment de l’enquête, 74 % des personnes interrogées ont classé le niveau d’optimisme à 8 ou plus, sur une échelle de 1 à 10. L’Amérique du Nord est en tête pour la reprise des réunions et événements en présentiel avec 31 % des professionnels du secteur l’ayant déjà réalisé en juin/juillet dernier. Et à ce moment-là, ils étaient les plus susceptibles d’avoir des événements en présentiel prévus pour 2022 (54 %).

Europe
La prudence est de rigueur pour 2022 sur le Vieux Continent, avec 59 % des professionnels ayant un niveau d’optimisme de 8 ou plus sur une échelle de 1 à 10, soit le plus faible des quatre régions. Cependant, 48 % des événements européens l’an prochain devraient être organisés uniquement en présentiel, la deuxième région après l’Amérique du Nord. Bien que les personnes interrogées prévoient une reprise plus lente que dans les autres régions, 86 % sont convaincues que le nombre de participants pour les évènements en présentiel retrouvera son niveau d’avant la pandémie d’ici cinq ans.

Amérique centrale et du Sud
Les professionnels d’Amérique centrale et du Sud sont les plus optimistes quant aux perspectives du secteur pour 2022, 87% d’entre eux ayant évalué leur niveau d’optimisme à 8 ou plus sur une échelle de 1 à 10. La projection de la région concernant les éléments en présentiel des réunions et événements est cependant légèrement inférieure aux autres régions, à 76 %. Malgré cela, 81 % des personnes interrogées s’attendent à ce que le nombre de participants en présentiel revienne aux niveaux d’avant la pandémie dans un à deux ans, soit le taux le plus élevé de toutes les régions interrogées.

Asie-Pacifique
Optimisme également mais plus mesuré pour les professionnels de la région Asie-Pacifique en 2022. Près des deux tiers (64%) ont déclaré qu’ils classeraient leur niveau d’optimisme à 8 ou plus sur une échelle de 1 à 10. Ils s’attendent à ce que 81 % des événements organisés dans la région l’an prochain comportent un volet présentiel. Et 62 % des personnes interrogées dans la région s’attendent à ce que le nombre de participants en personne retrouve son niveau d’avant la pandémie d’ici un à deux ans.