Rencontres Bordelaises : la cuvée 2022 invite à l’optimisme

L’événement parisien dédié aux professionnels du MICE aura servi de piqure de rappel des atouts et de l’attractivité de Bordeaux et de ses environs, de Saint-émilion au Bassin d’Arcachon.

Bordeaux a renoué avec l’une de ses traditions, celle des Rencontres Bordelaises. Organisé chaque année par le Bordeaux Convention Bureau, l’événement a attiré quelque 70 personnes, travel managers, acheteurs voyages, responsables MICE de TMC, organisateurs de congrès (PCO) et d’événements, ce mardi dans les espaces du Quartier Général, au cœur du 11ème arrondissement de Paris. L’opportunité de rencontrer une vingtaine d’exposants de Bordeaux et de ses environs (*), hôtels, centres de congrès et lieux événementiels, organisateurs d’animations œnologiques et agences réceptives. Après le workshop, les différents participants ont poursuivi leurs échanges un verre de vin à la main, alors que performaient deux artistes bordelais.

Un vent d’optimisme soufflait ce soir-là rue de la Fontaine au Roi. «2021 avait déjà été une année de reprise, dès juin et surtout après l’été. Cette année, nous pensons que l’activité peut repartir très vite, dès ces mois de mars et avril, même si les concrétisations sont parfois très tardives» a souligné Amélie Déchénais, directrice du Bordeaux Convention Bureau. Ce département de l’Office du tourisme et des congrès de Bordeaux Métropole rassemble 170 adhérents, de Saint-Émilion au Bassin d’Arcachon. Même constat sur l’importance des «dernières minutes » chez Bordeaux Events, Justine Fabas notant également de très forts engagements sur septembre et octobre. Et la responsable commerciale de cette structure privée exploitant cinq sites majeurs de la ville en DSP (délégation de service public) – soit le Parc des Expositions, le Palais des Congrès, le Palais 2 l’Atlantique, le Centre de Congrès Cité Mondiale et le Hangar 14 – de tabler sur un retour à l’activité d’avant la crise «dès l’an prochain».

L’attractivité de Bordeaux est, il est vrai, très forte, avec son exceptionnel patrimoine architectural du XVIIIème siècle, son vignoble plus que millénaire, sa Cité du Vin, ses anciens docks réhabilités, ses rives de la Garonne mises en valeur… La quatrième ville de congrès française peut aussi compter sur une offre hôtelière conséquente (plus de 150 hôtels), laquelle ne cesse de croitre et de se rénover, à l’instar du Burdigala (groupe Inwood) qui ré-ouvrira en septembre ou octobre prochain à l’issue d’un programme de rénovation, et du premier hôtel « Joie de Vivre » (Hyatt-Alboran) de France inauguré en juin prochain dans le quartier de Mériadeck en cours de réhabilitation.
L’offre hôtelière a surtout explosé ces dernières années dans deux quartiers. D’abord celui des Bassins à Flots. Aux côtés du Radisson blu, le premier 4 étoiles à avoir ouvert dans le quartier, ont été inaugurés l’an dernier deux hôtels du groupe Marriott : un établissement sous sa marque lifestyle Moxy (3 étoiles, 133 chambres) sur le quai du Maroc, à proximité de la Cité du Vin, puis le Renaissance (4 étoiles, 150 chambres), offrant une vue imprenable sur Bordeaux depuis son rooftop. Les Bassins à Flots comptent aussi la résidence hôtelière Mer et Golf City, ainsi qu’un B&B Hotel.

L’autre quartier en forte expansion est celui de Bordeaux Euratlantique, proche de la gare, considéré comme le nouveau poumon économique de la ville. Le Meininger Bordeaux Gare Saint-Jean a enrichi l’offre, aux côtés des Hilton Garden Inn, Golden Tulip et surtout La Zoologie, un 4 étoiles ayant élu domicile dans l’ancien Institut de zoologie de l’Université de Bordeaux.

D’autres hôtels ont bien sûr ouverts ailleurs à Bordeaux ces dernières années. Accor a ajouté un greet hotel Bordeaux Aéroport à son portefeuille bordelais déjà conséquent, lequel compte le Mercure Château Chartrons ou encore le Mama Shelter Bordeaux. L’Hôtel Villas Foch (5 étoiles, 28 chambres dont 8 suites) a également ouvert près des Quinconces, aménagé dans un beau bâtiment en pierre du XIXème siècle signé par l’architecte bordelais Joseph-Adolphe Thiac. On notera également le dynamisme de la chaîne hôtelière B&B (2 étoiles) qui, outre son hôtel des Bassins à Flots, a inauguré ces dernières années les établissements de Bordeaux Le Haillan et de Bordeaux Talence.

(*) La liste des exposants :
– Hôtels : Le Grand Hotel Intercontinental, Groupe Accor Bordeaux, Hilton Garden Inn, Hôtel de Sèze, Mercure Aéroport, Radisson Blu, Renaissance et Moxy (Marriott)
– Centre de congrès et lieux événementiels : Palais de la Bourse, Bordeaux Events, Château de Ferrand, Château Pape Clément, Château Giscours, Darwin, Cité du Vin, Couvent des Jacobins, Château Marquis de Terme
– Organisateurs d’animations œnologiques : Les Ateliers de Bacchus, Oenanim

– Agences réceptives : Interactions, Terres & Cie
– Autre prestataire : Artiste Associé Photographes